Explosions In The Sky

The Earth Is Not A Cold Dead Place

The Earth Is Not A Cold Dead Place

 Label :     Temporary Residence 
 Sortie :    lundi 03 novembre 2003 
 Format :  Album / CD   

Attachons nos ceintures pour un voyage au pays de la musique, accompagné par les guitares de Munaf Rayani et de Mark Smith, nous decollons vers un monde meilleur.

Espoir, c'est le maitre-mot des cinq titres qui composent ce troisième opus du quatuor texan. La guitare se fait ici heraut d'un message de beauté et d'optimisme, au travers de formidables montées en puissances entrecoupées de passages d'une profonde serenité. La melodie parfaite n'est pas loin!
Une merveilleuse demonstration de savoir-faire.


Exceptionnel ! !   19/20
par Pinky isnt well


 Moyenne 16.20/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 31 mars 2004 à 15 h 54

Difficile de décrire ce que l'on ressent à l'écoute de cet album.

Cinq morceaux, cinq impressionnantes communions de mélodies autour de ces guitares qui montent, qui se répondent, s'entremêlent et pleurent. Comme à chaque fois, on cherche les influences, les ressemblances, mais là on ne peut que reconnaître à ce groupe le petit "plus" qui transforme la durée de présence de l'opus dans la platine de 2-3 jours à plusieurs mois. Alors oui, les uns et les autres y trouveront du Floyd, du Godpeed et j'en passe, mais c'est déjà pas mal...
Pas un seul morceau ne laisse indifférent, la qualité n'est jamais vraiment en baisse avec quand même un gros choc dès le 2ème morceau, le magnifique "Only Moment We Were Alone" qui est devenu un de mes morceaux de chevet.
Et tout s'achève subitement, laissant un goût de cendres dans la bouche et une seule envie: replay.
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 08 avril 2004 à 21 h 25

J'ai découvert Explosions In The Sky il n'y a pas si longtemps que cela, et je dois dire qu'aucun autre groupe plus ou moins apparent (disons Mogwai et Godspeed, au hasard) ne m'a fait un tel choc musical.
En ce qui concerne l'album, un seul titre, le deuxième ("Only Moment We Were Alone") vaut à lui tout seul l'achat du CD : absolument fabuleux. On a l'impression d'être propulsé dans une autre dimension. Ce morceau est tellement excellent qu'on a un peu tendance à délaisser les quatres autres, très bons eux aussi pourtant. Je mets 20 en partie grâce au deuxième morceau qui est 'intemporel'... à écouter !
Intemporel ! ! !   20/20



Posté le 15 juin 2004 à 19 h 05

J'avais plutôt aimé le deuxième opus des texans d' EITS, bien que tout ne m'ait pas convaincu : une batterie envahissante, des morceaux clairement faibles ... mais aussi des perles rares, épiques sans être pompeuses.

Un bilan contrasté donc, mais plutôt positif, qui m'a convaincu à acheter le fameux "The Earth Is Not A Cold Dead Place" (dont la grande qualité est vantée avec passion dans les précédentes chroniques).
Euh ... La déception est de taille tout de même ! "The Earth..." frappe d'abord par son uniformité, et on peine vraiment à différencier les chansons : même son de guitare de bout en bout, même constructions mélodiques ... A l'image des titres de morceaux, EITS s'essaye à un nouveau post-rock, jouant la carte de l'espoir là où les autres s'obstinent à défendre une musique définitivement désabusée. C'est ambitieux, certes, mais il semble que les 4 musiciens ne sont pas particulièrement inspirés, et le septicisme laisse vite place à l'ennui, voire l'indifférence (parfois même à l'agacement quand les texans assurent sans subtilité leurs transitions entre passages clairs et saturés, comme à la fin de "The Only Moment..." ou de "Memorial").
Heureusement le dernier titre, "Your Hand In Mine", léger comme l'air, achève en beauté ce disque décevant.
Décidemment, plus que tous les autres genres musicaux actuels, le post-rock ne supporte pas la médiocrité !

NB: "Six Days..." reprend en son centre 4 accords sortis tout droit de la BO de "Il était une fois dans l'ouest"... Coïncidence ?
Moyen   10/20



Posté le 18 février 2006 à 18 h 48

Après Bellini, Tarentel, Rumah Sakit et son clone Sleeping People, je continu ma quête de math-rock chez Temporary Residence. Explosions In The Sky est sans doute le plus connu du label et clairement le plus bidon. Jusque là, je considérais ce label comme le meilleur truc pour découvrir le post/math/rock, ce style pompeux pour certains mais que je trouve vraiment intéressant, mais là. Qu'est ce que c'est que cette daube ? C'est de la musique de supermarché, le genre de truc que l'on met en fond sonore. Le truc au second plan pour accompagner des images ou que l'on écoute dans un magasin, le genre de truc que personne n'écoute quoi. Ce cd est d'un chiant fabuleux le genre de truc que je n'avais pas écouté depuis Godspeed You Black Emperor ! Montées soporifique du son, il faut bien attendre 5 minutes pour que ça pète, et ça pète mal. Même schéma à chaque fois : le début est calme puis violent sur la fin. Ce cd ne vaut pas la peine de l'écouter, ou si écoutez au moins une chanson pour comprendre le truc, mais le reste n'est que recyclage de la chanson précédente.
Pour tous ceux qui s'extasie devant ce truc, sachez que le label Temporary Residence vaut bien mieux.
A éviter   6/20



Posté le 09 mai 2006 à 20 h 21

Ici pas d'ambiance morose, ou hyper chaotique comme dans leurs proches cousins décédés de Godspeed You Black Empreror !. Explosions In The Sky nous plonge avec cet album ou plutôt nous emporte, loin au dessus des nuages, avec des guitares rêveuses, a peines dissonantes, exploitant à merveille des fréquences aériennes nous titillent l'oreille sur "First Breath After Coma", le son s'épaississant grâce a des reverbs et delay de qualité. Comme leurs cousins ils savent aussi manier les montées en puissance grâce a une batterie martiale parfois et o combien entraînante sur "The Only Moment We Were Alone" et "Six Days At The Bottom Of The Ocean". Son de guitare éthéré, tension latente, constructions musicales en forme de montagnes russes, l'ombre de GY!BE vient bel et bien se montrer sur leurs compositions.
Mais on ne se sent pas hyper las, ou hyper dépressif après l'écoute de The Earth Is Not A Cold Dead Place, cet album est plein d'optimisme et nous fait sourire
On pourrait tout de même leur reprocher un peu trop de candeur et de naïveté qui parsème leurs morceaux. Mais ces 5 texans nous font tout de même rêver et apportent du sang neuf au post-rock.
Parfait   17/20



Posté le 14 juillet 2007 à 23 h 55

The Earth Is Not A Cold Dead Place, noir sur blanc, si ce n'est l'empreinte sanglante du groupe qui tranche sur le vif, laisse une infime trace de son passage. La pochette de l'album est à l'image de son contenu : à la fois glacé et brûlant, passant du chaud au froid le temps d'une chanson, de picotements frénétiques d'une guitare à peine effleurée à l'immensité calme et givrée d'une mélodie monocorde, presque un fond impalpable, inaudible et pourtant présent, qui s'immisce lentement et sûrement dans les pores, qui marque son passage par des frissons, une légère somnolence et un sentiment de plénitude achevé.
J'ai écouté cet album après avoir vu le très troublant Virgin Suicides. Air a contribué à l'atmosphère éthérée et ésotérique du film, mais The Earth Is Not A Cold Dead Place aurait fait une bande son parfaite.
Album donc à conseiller vivement, loin d'être monotone il est ondulant, et par dessus tout vivant, ce qui permet de mieux comprendre son titre énigmatique. Explosions In The Sky a réussi à injecter la vie dans ce qui n'était à l'origine que des sons dépareillés.
Parfait   17/20



Posté le 08 janvier 2008 à 09 h 57

Le chef d'œuvre d'Explosions In The Sky? Sans aucun doute! Tout d'abord parce que le groupe transfigure ici l'imagerie post-rock mélancolique, religieuse et apocalyptique de leur "premier" album. The earth is not a cold dead place est un disque presque optimiste, plein de trouvailles musicales. A commencer par ces entrelacs de guitares flamboyants et d'une luminosité rares dans le rock. Ces cinq morceaux sont majestueux, grandioses (mis à part le 4ème mouvement un peu en deçà) à l'image du cinquième titre: "Your Hand In Mine" (Quel titre!!) qui constitue à mon sens l'acmé du disque. Le groupe joue une musique déliée, libre, sorte de B.O d'une victoire annoncée. Loin des références calibrées du post-rock, Explosions in the Sky propose un disque aérien, virevoltant et plein d'espoir qui remplit l'auditeur de satisfaction et de force. Les harmonies tout comme les notes distillées par ces guitares cristallines sont d'une justesse impeccable, non loin de la perfection: un 19 suffira...
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 16 février 2009 à 15 h 18

Malgré tous les détracteurs "intellectualisant" la musique, je trouve qu'Explosions In The Sky est à l'inverse d'une architecture structurée de la musique. Ce n'est pas non plus un imbroglio de sons balancés au petit bonheur la chance mais une sorte d'alchimie instinctive.

La sincérité de leur musique est désarmante et on se laisse porter dans un voile apaisant de sons harmonieux. Ils ne jouent pas dans l'optique de je ne sais quelle démonstration à l'intérêt douteux mais posent leurs morceaux avec douceur.

Un final incroyable ("Your Hand In Mine") qui apaiserait le plus irascible des yakuzas. Explosions In The Sky nous le prouve, la terre n'est pas un endroit froid et mort, à conseiller en antidépresseur.
Très bon   16/20



Posté le 07 juillet 2010 à 21 h 30

Explosions In The Sky. Des explosions de lumières dans un ciel de mélancolie.

Tout est magnifique dans cet album : son titre, celui des chansons, sa pochette et surtout, ces longs morceaux qui, si on s'en laisse imprégner, ne lasse jamais. La bande originale parfaite de la série "Friday Night Lights", auquel je repense souvent, en écoutant le disque. C'est la musique idéale pour voyager et laisser son esprit vagabonder. En avion bien sûr, mais surtout en train. Les matins d'hiver, les fins d'après-midis estivales. Ces moments où il suffit de se laisser porter par une belle mélodie pour tout de suite être projeté dans ses souvenirs. Pour se noyer dans un océan de tristesse et se voir constamment redonner espoir. Le pouvoir de la musique, ces texans l'exploitent à merveille et si l'on accepte de les suivre, c'est un bonheur intense, une expérience aussi belle que douloureuse.

Les sensations que me procurent The Earth Is Not A Dead Cold Place se cachent dans les titres des morceaux. Bouffée d'air après un coma. Le seul moment où nous étions seuls. Six jours au fond de l'océan. Mémorial. Ta main dans la mienne.
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
160 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard