Explosions In The Sky

Friday Night Lights

Friday Night Lights

 Label :     Hip-O 
 Sortie :    mardi 12 octobre 2004 
 Format :  Bande Originale / CD  Vinyle   

La nouvelle nous avait surpris : si on imagine bien que la musique d' Explosions In The Sky se prête parfaitement à un film, on aurait plus parié sur un petit film indépendant, que sur un film de football américain avec Billy Bob Thornton.
On était, il faut bien l'avouer, un peu inquiets de voir la musique de notre groupe texan favori, noyée sous les orchestrations hollywoodiennes, perdue au milieu d'envolées de cordes.

Si cordes il y a, elles sont rares, discrètes, et complètement intégrées à la musique.
Au contraire, bien loin de brider la créativité du quatuor, les moyens mis à leur disposition leur ont permis de pousser plus loin encore la recherche, entamée avec The Earth Is Not A Cold Dead Pslace, d'un post-rock plus chaleureux et moins désepéré que sur leurs premiers opus, comme sur les deux splendides réinterpétations de "Your Hand In Mine".
De plus, les trois morceaux qui ne sont pas d'Explosions In The Sky, loins d'être de simples musiques d'ascenceur comme on en voit trop souvent, se révèlent, dans l'esprit et la qualité, totalement cohérents avec l'ensemble, en particulier la très belle balade de Daniel Lanois.

Très loin donc du simple travail de commande, cet album riche se révèle être un album important d' Explosions In The Sky. Ce qui, il est vrai, s'applique à tous leurs albums.


Excellent !   18/20
par Vince


  Note du rédacteur :
On ne saurait trop conseiller, plutôt que d'acheter le CD, de se procurer la très belle édition limitée en vinyle.


 Moyenne 13.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 06 février 2005 à 00 h 47

Quelque peu déçu par "The Earth Is Not A Cold Dead Place" mais rassuré par les versions live ("The Only Moment We Were Alone" et "Your Hand In Mine" notamment), je me lance dans "Friday Night Lights" et là, ça bloque... J'ai l'impression de réécouter "The Earth Is Not A Cold Dead Place" une seconde fois. Tout semble uniforme à part les 3 morceaux de la BO non écrits par le groupe(une jolie ballade de Daniel Lanois, un morceau pépère de David Torn et un folk dispensable de Bad Company...). Bien sûr, il y a de jolis violons qui donnent de la profondeur au son d'EIST, mais à aucun moment je n'ai été (sur)pris par leurs montées et les fameuses 'explosions' de son qui m'avaient fait vibrer 'in the sky' à la Guinguette pirate me sont apparues bien fades... Il manque le 'touch' que ces mecs-là ont en live ! Ceci dit, on découvre sur certains morceaux une nouvelle face plus apaisée, plus nuancée du son de nos amis texans ('Lonely Train' par exemple) mais je reste sur ma faim. Time to sleep, my eyes, my minds and my souls are tired... Will I pass through this night ?
Sans intérêt   8/20







Recherche avancée
En ligne
360 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches