Primal Scream

Give Out But Don‘t Give Up

Give Out But Don‘t Give Up

 Label :     Creation 
 Sortie :    mars 1994 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

En feuilletant les chroniques de Primal Scream je m'aperçois que Give Out But Don‘t Give Up a été oublié. Etrange me dis-je, car cet album enregistré à Nashville fût l'un des plus vendus des Ecossais.
C'est certes loin d'être un des meilleurs surtout comparé à son prédécesseur le fondamental Screamadelica, mais il contient deux de leurs plus gros singles. En premier lieu "Jailbird" avec ses cuivres et son irrésistible rythmique façon baggy, que trafiqueront plus tard les Chemical Brothers. Et ensuite "Rocks" LE gros tube stonien sur lequel l'on fût nombreux à remuer du popotin en discothèque, bien que la plupart des gens qui dansèrent sur ce titre prétendaient ne jamais avoir entendu parlé d'un groupe britannique nommé Primal Scream ! Malheureusement à part ces deux hits, cet album mélangeant influences rock'n roll et funk est plutôt décevant. On y croise la charmante voix soul de Denise Johnson ainsi que celle de George Clinton, quelques sympathiques touches de cuivres et des chœurs façon gospel mais pas toujours de bon goût. Egalement quelques moments plus pop pas déplaisant mais qui sonnent un peu trop mielleux dans la grande gueule de rockeur de Bobby Gillespie.

Encore une fois Primal Scream arrive là où on ne l'attend pas avec un disque funky et dansant, mais qui quelques années après semble anecdotique dans la carrière du groupe.
Un album qui a le mérite d'égayer les longues soirées d'hiver et de mettre un peu de pep lors de fiestas bien arrosées. Rien de plus, mais c'est déjà pas mal...


Pas mal   13/20
par Sonicjulio


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
107 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?