Coco Rosie

The Adventures Of Ghosthorse & Stillborn

The Adventures Of Ghosthorse & Stillborn

 Label :     Touch And Go 
 Sortie :    lundi 09 avril 2007 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Cet album se veut être un tournant décisif pour ces deux frangines déjantées. Ayant pourtant eu les conditions d'enregistrement quasi similaires aux deux opus précédents (dans une ferme camarguaise, comme pour certains titres de Noah's Ark, ainsi qu'en Islande), The Adventures Of Ghosthorse & Stillborn a un son plus 'produit'. Force est de constater que nous sommes désormais loin des bricolages sonores de leur maison onirique du départ.
En effet, l'horizon de Coco Rosie s'est bel et bien élargi, sortant de leur cocon folk devenant vite un cul-de-sac pour leurs esprits innovants. On se retrouve donc avec comme premier morceau un "Rainbowarriors" teinté de beats hip-hop, où le rap l'emporte sur le chant. Bianca semble d'ailleurs, au fil des albums, avoir pris la place de chanteuse à part entière, sa soeur s'occupant plutôt de la partie instrumentale (guitare, harpe...) ou des vocalises. On ne retiendra pas forcément ce morceau pour ce qui est de l'essai hip-hop, peut-être trop formaté commercial (comme quoi même les groupes indés en sont capables !) mais pas déplaisant pour autant. Il semble passer plus facilement au fil des écoutes.
Par contre, la suivante ("Promise") se balade également dans des contrées hip-hop et signe un des grands moments de l'album avec sa rythmique accrocheuse assurée par Tez et BenMo, tous deux musiciens de leur ancien beatboxer Spleen.
Nous retrouvons la festive "Japan", déjà présente depuis un moment lors des concerts de la tournée de Noah's Ark, retravaillée et écourtée (le passage funèbre de Sierra durant désormais moins d'une minute), ainsi que la douce "Sunshine", à l'intro comme "jouée à trois mètres en dessous de l'eau".
Deux interludes ponctuent l'album, représentant des jumeaux ensanglantés ("Bloody Twins") ainsi qu'une fille avec une oie ("Girl and The Geese", introduction de certains de leurs anciens concerts), avec au milieu de l'album des coquelicots noirs ("Black Poppies"). La mort est un thème important de l'album, les filles ayant perdu plusieurs proches auparavant. Pas étonnant de trouver des paroles marquées par le deuil ('One day soon my brother died, made me remember all the subordinate feelings I cast aside' dans "Animals"), et de regrouper ces 12 morceaux sous le titre d'un Cheval-fantôme et d'un Mort-né.
A noter également l'apparition d'une première reprise sur CD, celle d'un très vieux titre de Devendra Banhart ("Houses"), présent sur la compilation The Enlightened Family du label de Bianca "Voodoo-Eros".
L'apogée de The Adventures Of Ghosthorse & Stillborn, comme tout conte de fées (désenchantées) qui se respecte, sera le morceau final "Miracle", avec cette introduction à la basse cotonneuse et aérienne, puis la voix abîmée de Bianca narrant l'histoire de son premier amour... Tout l'univers de CocoRosie semble condensé dans cette comptine: une mélancolie poétique teintée de souvenirs d'enfance...
Ce duo de rêveuses a décidément mûri sur ce troisième album, mélangeant les genres pour éloigner une certaine redondance qui pouvait de temps à autres se faire sentir sur Noah's Ark, et signe ici leur album le plus abouti. Hanté, apaisant et imaginaire.


Parfait   17/20
par Nimaro


 Moyenne 13.67/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 17 mai 2007 à 12 h 57

Cauchemar... J'aurais souhaité que ma première impression disparaisse. Cet album sera sorti de ma playlist en moins d'une semaine. Un univers passé au savon, des beats envahissants, de l'émotion propre, voilà qui plaira aux fans de Björk.
Cet album est pro, bien foutu, avec des morceaux efficaces tels que "Promise" ou "Animals", mais voilà je ne retrouve pas ce qui m'avait bouleversé dans La Maison De Mon Rêve. A l'écoute de cet album, on ne retiendra que quelques titres qui s'effaceront de nos petites têtes dans quelques jours - qui reviendront peut-être dans les prochaines pubs d'Air France. On est loin des premiers morceaux enregistrés dans la salle de bain, mais je ne pourrai jamais en vouloir à ces deux soeurs qui ont fait mon bonheur en se retrouvant.
Sans intérêt   8/20



Posté le 30 juin 2007 à 11 h 30

Enfin le 3eme album!
J'avais lu quelque part que cet album se prénommerai "Poison", et bien non le titre s'est bien rallongé tout comme l'univers musical de Coco Rosie.
1ere écoute, déception. Des beats, des refrains faciles, presque rap sur certains morceaux.
Mais ou sont passés les sons du grenier ?
Pourquoi cette musicalité trop studio?

Apres plusieurs écoutes, on tombe rapidement sous le charme, le morceau intitulé "Japan" est un hymne, tout simplement !
En globalité, La belle sierra présente plus amplement sa voix d'opéra, et Bianca propose sur 3 quarts des titres une rythmique intéressante.
Sierra 'casse' la rythmique de sa sœur sur certaines chansons, c'est ce qui rend l'âme à Coco Rosie (pour ceux qui pensaient qu'il l'avait perdu)

Dire que ce n'est pas du Coco Rosie serait faux, les 2 soeurs ont simplement su faire évoluer leur musique avec pour son dernier album un son dédié a l'enfance. Des titres entêtants, mêlant groove, breakbeat et 2 voix qui se détachent amplement sur ce dernier album.
Il faut connaitre les 2 premiers albums pour comprendre cette évolution, au cas inverse, on se dit : tiens voila encore une galette 'semi-variétoche'.

Ce groupe n'a pas fini de nous étonner ; néanmoins pourvu qu'elles n'aillent pas chercher à faire du Coco Rosie pour les gens qui ne comprennent pas le Coco Rosie !
Merci les 2 soeurs pour ce 3eme opus, même si je suis grand fan des 1ers albums (surtout Noah Ark) The Adventures Of Ghosthorse & Stillborn doit être présent dans toute discographie!
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
158 invités et 1 membre :
GBV_GBV
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches