Coco Rosie

Rennes [Ubu] - mardi 19 octobre 2004

 Coco Rosie
Il y a des groupes capables de vous séduire sur disque mais pour lesquels, leur musique peine à émettre le même charme sur scène. Coco Rosie fait apparemment partie de ces groupes.
En effet, force est de constater que le pouvoir enchanteur de La Maison De Mon Rêve n'a pas agi totalement lors de ce concert. Certains titres ne parviennent pas à décoller et à susciter un intérêt vraiment accru. Oui, les chansons restent belles, mais cela ne suffit pas, et quand on ne s'ennuie pas à mourrir sur certains morceaux ("Candyland" entre autres), il manque toujours un petit quelque chose qui pourrait rendre ce concert magnifique. On oubliera également la prestation du rappeur, sorte de MC Solaar bafouillant, peu inspiré et au discours démagogue et naïf ("Chirac, c'est des cracs ! Blair, je peux pas le blairer ! Bush me laisse bouche bée"...), qui viendra prêter sa voix sur un titre dans le milieu du set mais également sur le tout dernier morceau. Le final aurait pu être aisément plus beau, évidemment.
Cependant, ne leur enlevons pas tout à ces deux Parisiennes d'adoption. Hormis leur beauté flagrante et délicate, les deux soeurs nous ont gratifié de titres vraiment séduisants. Ainsi, elles nous ont prouvé que "Terrible Angels" et "Good Friday" peuvent apparaître encore plus belles en live que sur disque. Et je ne parle pas du splendide "Jesus Loves Me" qui a pris ici toute sa dimension.

Mais que reste-il de tout cela quelques minutes, quelques heures, quelques jours après ce concert ? Et bien, pas grand chose. Ce concert de Coco Rosie est un souvenir qui s'estompe petit à petit malheureusement. On retient quelques instant de franche luminosité, mais quelques instants seulement. C'est dommage, j'aurais tant aimé qu'il en soit tout autrement...


Pas terrible   9/20
par X_Jpbowersock


  Photo par Laurent Guizard.


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
181 invités et 2 membres
Gary Appleseed
Happy friday
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :