Coco Rosie

Bordeaux [4 Sans] - mardi 29 mai 2007

Personne n'aurait pu croire en 2003 que quatre ans plus tard, ce groupe si intimiste avec sa chanteuse miauleuse et sa Rosie aussi mélancolique que jolie allait ramasser autant d'adeptes sur leur chemin.
Leur dernier album The Adventures Of Ghosthorse And Stilborn, plus électro et hip-hop prolonge encore plus leur originalité et marque une certaine fracture avec les deux précédents.
C'est donc avec une certaine joie que je me rends au 4 Sans pour assister à mon premier concert des soeurs Casady, un concert dans une salle modeste (800 places debout) qui permettra sans doute de répandre l'univers timide et merveilleux des deux siamoises.
C'est dans un 4 Sans archi-comble, avec quand même 20 minutes de retard, que commence l'invité des Coco Rosie, une jolie et surtout très timide Danielle Stechhomsy, membre unique de Rio En Medio. Accompagnée de son ukulélé, elle nous chante d'une voix magnifique quelques chansons de son répertoire qui font paraître certains aspects de la musique du début des soeurs Casady. Sa seule personne accompagnée de son instrument et de bruits électros rend le tout très très bouleversant, tellement sa timidité est apparente et sa voix délicate.
Après cette belle découverte, Tez arrive sur la scène, le magique beatboxer français des CocoRosie nous délivre pendant plus d'un quart d'heure une session très rythmée et très secouante de son magnifique talent, ses beats font trembler tout le monde et l'atmosphère devient de plus en plus vibrante.
Après cette prestation assez incroyable, Bianca arrive sur scène avec son pianiste, elle arbore une tenue très masculine, casquette de côté, baggy/short très laid, baskets, t-shirt "Josephine Baker", le tout recouvert d'une robe/drap, assez déconcertant...
Elle commence par boire une bière, puis commence à chantonner quelque chose avec le pianiste qui l'accompagne puis s'arrête et repart en coulisse. Elle revient accompagnée du reste de la bande et surtout de la magnifique cantatrice Sierra, tout simplement sublime, à l'opposé de sa soeur, très féminine...
Le concert commence enfin dans une salle majoritairement féminine toute conquise à la cause de Bianca et Sierra. Un tiers dansante, deux tiers mélancolique et 100% vibrante, la prestation des Coco Rosie s'est déroulée sur un mode intime et tacite, étonnant pour un groupe anglophone.
Des très grands moments, surtout pour les chansons du premier album, "Terrible Angels" ou "By Your Side" ont émerveillé le public conquis par le soupçon psychédélique des soeurs. "Beautiful Boyz" a aussi eu un très grand succès avec une foule claquant des mains au rythme de la voix mi-chat mi-hybride de Bianca. Le dernier album n'a pas était en reste avec "Animals", "Houses", 'Promise", "Sunshine" ou l'excellent "Werewolf" qui eu la meilleure réponse du public, tout comme "Japan" qui a permis à Danielle Stechhomsy de Rio en Medio de revenir sur scène pour faire les coeurs avec tous les membres du groupe, et en particulier Sierra très enthousiaste.
Au final, après trois rappels dans lesquels on a eu droit au côté enfantin de Sierra et Bianca (Bianca portant Sierra sur son dos et courant sur le bord de la scène devant le public, ou Bianca exécutant quelques pas de danse classique sur "Turn Me On"), ce concert était vraiment très très bien, très plaisant, et très vibrant.
Une Sierra plus belle que jamais vivant pleinement sa passion avec une Bianca dont la voix donne des frissons tellement son timbre est chaloupé ont conquis toute la salle, et laisseront un souvenir impérissable, elles nous manquent déjà...
(C'est le genre de concert que l'on idéalise, et le fait d'être à 2 mètres de ses idoles rajoute de la magie).
Ceux qui n'étaient pas fan, le sont sûrement devenus après cette prestation.


Parfait   17/20
par Pliskin


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
164 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :