Coco Rosie

Noah's Ark

Noah's Ark

 Label :     Touch And Go 
 Sortie :    lundi 12 septembre 2005 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Très grosse déception !

Si le premier album ne m'était pas apparu comme le chef-d'œuvre annoncé, il m'avait quand même bien plu. Il avait un je-ne-sais-quoi qui faisait que même ses défauts étaient touchants.

Ce nouveau disque est assez prétentieux mais surtout trop peu imaginatif pour vraiment se démarquer. Quelques titres surnagent bien mais c'est la même chose que sur le premier album. Et ce coté bricolage aimé sur le premier disque devient agaçant.

Il y a toujours ces voix de poupées un peu naïves mais quand même torturées, qui donnaient aux chansonx une beautée assez étrange, mais cette fois le charme n'opère plus. Il y a bien ce duo magnifique avec Antony (sans ces Johnsons), mais ce qui enchaine dèrriére nous re-déçoit immédiatement.
Ca pourrait être triste , mélancolique avec plein d'envolées mais chaque fois cette impression de peut mieux faire revient. Au bout de quelques écoutes tout sonne creux.


L'album n'est pas complétement mauvais, mais il n'est pas bon. Il satisfera certainement les fans mais ne convaincra personne et surtout pas ceux qui n'ont pas été, ou pas totalement, convaincu par le premier album.
Pour une appréciation générale ce serait : pas terrible. Il me faudra sans doute attendre le troisième album pour donner un avis définitif sur ce groupe.


Pas terrible   9/20
par Mozz


 Moyenne 14.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 04 janvier 2006 à 15 h 51

Pour ceux qui ne connaissent pas CocoRosie, c'est dabord deux soeurs; Bianca et Sierra. Et Noah's Ark, c'est leur second album dans un registre néo-folk.
Il faut dire que j'ai découvert il n'y a pas très longtemps en commençant par écouter leur premier! Quelle ne fut pas ma surprise! Car écouter CocoRosie c'est rentrer dans un univers féerique, une sorte d'Alice au pays des merveilles land où sont éparpillés tout un tas de jouets qui font du bruit.
L'album débute avec "K-Hole" et tout de suite une voix enfantine qui nous plonge dans l'ambiance de l'album.
Puis viens "Beautiful Boyz" la chanson qui est selon moi (et pas que moi) la plus belle de l'album . On y retrouve Anthony de Anthony and the Johnsons et son vibrato léger et sanglotant. Tout le reste est constitué de perles qui s'enchainent parfaitement. Les sons proviennent de piano jouet, d'accordéon, ou même de harpe. Les voix sont joliment filtrées. Bref on se croirait dans une caserne d'Ali Baba lo-fi. Et on a bien envie d'y rester!
Très bon   16/20



Posté le 16 mars 2006 à 20 h 40

Aimant profondemment Devendra Banhart, je me lance sans trop d'apréhension dans un périlleux exercice... L'écoute du dernier album de Coco Rosie, ces soeurs New-Yorkaises encensées dans tous les sens comme de grandes artistes !

Sans être insipide, Noah's Ark, manque pourtant de saveur et c'est avec froideur et une distance constante que j'écoute les gérémiades nazillardes que nous servent les deux musiciennes. C'est donc avec difficulté qu'on parvient au bout de cet album qui se clôt par une remontée d'antipathie : "Bisounours", morceau qui se veut original ne parvient pas à ses fins faute, notamment, du pseudo-rappeur qui balance ses vers qui font, peut-être, sonner le français avec talent, mais sans véritable fraîcheur !

Alors même si les participation d'Antony (celui d'Antony and the Jonhsons) et de Devendra Banhart insèrent quelques perles ("Beautiful Boyz" notamment), elle ne parviennent pas à rattraper l'irritation que provoque l'écoute de la totalité de l'album...

Je veux bien reconnaître un certain talent aux Coco Rosie, mais ce n'est pas sur Noah's Ark qu'il se fait sentir !
Pas terrible   9/20



Posté le 15 avril 2006 à 14 h 01

Je trouve les critiques précédentes extrêmement dures pour l'un des meilleurs albums de 2005. A une époque où les groupes de minets bien brossés font le concours de la chanson la plus condensée et la plus insouciante, les soeurs Casady parviennent à créer un univers dès la première piste.
Certes ce monde dont les premiers paysages ont été esquissés sur La Maison De Mon Rêve ne change guère sur Noah's Ark, mais il faut bien avouer que les cieux déglingués ouverts par les deux new-yorkaises méritent qu'on s'y attarde les yeux écarquillés.
J'avais tremblé en écoutant "Candyland" sur le premier opus, et j'ai retrouvé cette sensation de malaise bienheureux sur "Brazilian Sun" et "Tekno Love Song", les deux meilleurs titres de l'album.
Alors oui les fans de Franz Ferdinand et des Arctic Monkeys peuvent ne pas adhérer aux portes entrouvertes ici, mais personnellement je préfère le soleil brésilien aux pubs anglais.
Parfait   17/20



Posté le 11 octobre 2006 à 11 h 15

Il est étrange de voir cet album si peu apprécié. Je m'explique: comme j'ai toujours 2 ou 3 ans de retard je découvre Coco Rosie à la sortie de leur deuxième album Noah's Ark, chez un disquaire pullulant de jeunes et moins jeunes à la recherche du dernier album purulent de Coldplay.
La première écoute suffira à me convaincre, les arrangements fauniques (attention jeu de mot !!) ne m'emballent pas vraiment mais les voix enfantines et les mélodies me fascinent. "South 2nd" et "Tekno Love Song" sont à mourir de tristesse mais quel plaisir, quel pied de les écouter, de les fredonner. Les collaborations avec Antony, Devendra, Spleen... sont simplement de vraies réussites et collent parfaitement à l'univers des deux soeurs (c'est le petit plus de cet album comparé à La Maison De Mon Rêve).
Pour moi, le premier album est plus complexe, plus travaillé mais Noah's Ark plus simple est bien plus accessible et sensible.

Buy it now !
Parfait   17/20



Posté le 25 octobre 2008 à 18 h 29

Noah's Ark, une pochette aussi délurée que les jeunes filles responsables de ce cataclysme psyché-minimaliste.

Deux soeurs, quelques jouets electroniques, et instruments de musique utilisés sur trois accords, dit autrement : de la ritournelle de grenier...
Aussi inquiétant qu'insouciant, un monde fait de berceuses pour hallucinés et de chansons pour oreilles trop blazées par le son studio.

La voix de bianca semblerait quasiment a chaque titres de sortir d'un phonographe, quand a Sierra elle vient apporter une touche de profondeur.
la harpe est magnifique, ca hypnotise..."K-Hole" ouvre la messe pop-indé.
"South 2nd", tellement prenant, Sierra nous berce, ca parait triste, mais les soeurs se lient et nous chantent une histoire douce, tendre, je frissonne.
des miaulements de chats, les hennissements d'un cheval, une voix gémissante, bienvenue dans l'univers de Coco Rosie.
"Beautiful Boys" est peut etre le seul titre qui accroche les oreilles les moins averties, une fois n'est pas coutume : le titre est excellent et la voix d'Anthony (Anthony And The Johnsons) et subtilement présente a notre grand bonheur.
Je terminerai avec "The Sea Is Calm", une voix "francaise" en intro, fermez les yeux; y entendez-vous deux sirenes desenchantées... oui... c'est le flottement, on y est, si bon.

On regarde a plusieurs fois dans le lecteur, ai-je bien inséré un CD ?
Comment une telle musique peut exister sur une galette de 12 cm?

Il y a La Maison De Mon Rêve et Noah's Ark, apres je n'attends plus rien: tout y est!
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
279 invités et 2 membres
Zebulon
Nykobouk
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?