Sigur Rós

Von

Von

 Label :     Bad Taste 
 Sortie :    1997 
 Format :  Album / CD   

'Welcome to the 4th dimension'. Si j'avais du donner un titre à cet album quasiment indescriptible des islandais de Sigur Rós, ce serait certainement celui-là que j'aurais choisi.

Von est le premier album du groupe. Sorti en Islande uniquement courant 1997, il a été réédité en 2004 afin que nos oreilles puissent enfin se délecter de ce bijou... ou de cette horreur... Et oui, les avis sont tellement partagés sur l'oeuvre de Sigur Rós en général -et sur ce disque en particulier- qu'il est essentiel de jouer carte sur table dès le début pour bien s'adresser à ceux qui pourraient éventuellement me comprendre. Alors voici, je me range parmi les amateurs du groupe depuis la découverte de () et Ágætis Byrjun. Emporté dans les élans poétiques de cette musique qui souffle le froid et le chaud en alternance, je ne me lasse pas des longues minutes de chant d'elfe que contiennent ces albums. Je ne suis donc pas un ennemi (comme beaucoup) de Sigur Rós, je ne les juge pas surcotés et j'apprécie énormément leur talent. Seulement voilà, il y a bien un seuil de tolérance limite à l'étrangeté d'un disque et il ne fait aucun doute que Sigur Rós a tenté, dès le début de son histoire discographique avec ce Von, de le dépasser. Si le pari artistique a réussi, je n'en dirais pas autant du pari musical.

Ce disque est une tombe, au sens propre comme au sens figuré du terme. Il se compose de bruits plus que de musique, tels que l'on se croirait au fond de l'océan (le titre "Sigur Rós" est frappant). Nous sommes là à la limite des genres ambiant et pop, mais aussi à la limite du délire acousmatique, expérimental et prétentieux. Aucun angle d'attaque n'est donné à l'auditeur, perdu dans un labyrinthe que seuls les compositeurs doivent comprendre. Alors que pendant quelques instants, la magie opère, comme par exemple sur "Syndir Guðs (Opinberun Frelsarans)", le groupe semble déjà vouloir la disperser, en allongeant plus que de raison son morceau et en l'encadrant de deux pièces inconsistantes au possible.

Il en résulte une sorte de malaise général : Von se révèle un disque impossible à écouter autant en musique de fond qu'au casque, un disque lassant, usant, qui ferait presque douter de la qualité des albums qui lui succèderont. A éviter pour tous ceux qui aiment Sigur Rós : il ne fera que donner du grain à moudre à vos détracteurs. Le groupe semble d'ailleurs l'avoir compris de lui-même puisqu'on n'en retrouve aucune trace sur la discographie du groupe donnée sur leur site officiel. Un aveu d'échec ?


Nul   3/20
par Sinoc


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
118 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?