Sigur Rós

Lille [Zenith Arena] - jeudi 28 février 2013

La tournée mondiale de Sigur Rós a commencé en 2012 afin d'épauler la sortie de Valtari, sixième album des islandais et le premier en quatre ans. Que cette tournée passe par Lille fut en revanche une belle surprise. On avait pourtant quelques doutes sur la capacité du groupe à pouvoir s'attaquer à une aussi grande salle que le Zenith Arena (7000 places) dans une ville de province...mais on avait tort.

Malgré deux dates à Paris et Bruxelles les veilles et avant-veilles de ce concert lillois, le Zénith est quasiment plein, seuls les extrêmes des deux côtés des gradins sont fermés.
La popularité du groupe est plutôt difficile à juger vu sa discrétion et son exposition faible au regard des grands médias. Néanmoins, voir cette salle rassembler plus de 6000 personnes en semaine alors que Massive Attack, Nine Inch Nails ou John Butler Trio avaient péniblement remplis uniquement la fosse montre que les islandais ont un public qui ne se limite pas à quelques bobos parisiens, contrairement à l'image qu'ils véhiculent parfois.
Le public nordiste est pour le moins éclectique, la trentaine plutôt bien tassée mais aussi une part non négligeable de mélomanes quinqua, voir sexa, -génaires.
En attendant le début, une musique paisible accompagne les spectateurs puis vient la première partie, Blanck Mass, projet solo de Benjamin John Power du groupe Fuck Buttons. Derrière ses platines, il nous distille une musique electro-ambient plutôt réussie alors que des lumières violettes et bleues flottent doucement dans la salle. Alors certes, pas de quoi électriser la foule, mais le choix était cohérent avec la tête d'affiche de la soirée.
Les islandais arrivent ensuite à 21h. Un rideau semi-opaque a été dressé tout autour de la scène et servira durant les premières chansons à diffuser des lumières et des images troubles, rappelant par exemple, les aurores boréales que l'on peut observer en Islande.
Les spectateurs qui avaient découvert Sigur Rós au Main Square festival d'Arras quelques années plus tôt avaient probablement gardé le souvenir d'un concert lumineux. Cette fois, l'ambiance sera nettement plus brumeuse. Certes, le cadre et l'horaire étaient différents, mais on sentait aussi une volonté délibérée de la part du groupe de proposer une ambiance hivernale foncièrement différente de ce que l'on avait vu lors de la tournée d'été de 2008. Chacun évolue dans la pénombre, les lumières sont foncées, les images évoquent les forêts, le ciel nocturne, etc...De nombreuses torches électriques ont été disséminées sur la scène et distillent une lumière orangée à certains moments puis s'éteignent.
Si sur le début du concert, le public lillois sera presque aussi froid que le climat islandais (respectueux diront certains), il va progressivement se détendre et montrer un peu d'affection au groupe, qui communique bien peu également de son côté. L'apothéose sera l'interprétation du titre "Hoppípolla", manifestement le préféré de la foule. Juste avant, nous avions eu droit au seul et unique titre de Valtari joué ce soir, "Varúð", tout simplement magnifique et accompagné par les images du clip qui l'est tout autant. Si certes le dernier album de Sigur Rós n'est pas taillé pour le live, il aurait tout de même mérité d'être davantage défendu. Nous n'aurons même pas droit au single "Ekki Mùkk" !
Les chansons choisies seront principalement tirées de Takk, () et Ágætis Byrjun. Quelques titres plus obscurs seront également interprétés dont probablement deux ou trois nouveaux qui pourraient faire partis d'un futur disque à paraître dès cette année.
Toujours est-il que l'ensemble est joué avec une justesse sidérante, avec une mention spéciale pour Jónsi dont les prouesses vocales continuent d'étonner au fil des années.

Si on pourra être un peu surpris de la setlist de cette tournée, il n'en demeure pas moins que Sigur Rós reste toujours au top en termes de prestation scénique. Si le set aura démarré plutôt doucement, il montra progressivement en puissance.
Et si le groupe reste assez insondable, tant chaque membre se fait oublier au profit de l'entité Sigur Rós, il n'en est que plus fascinant et unique. Et ce soir, il a encore fait étalage de son immense talent. Alors merci, et à bientôt.


Très bon   16/20
par Billyjoe


  Setlist :

Í Gær
Yfirborð
Ný Batterí
Vaka
Brennisteinn
Sæglópur
Olsen Olsen
E-bow
Varúð
Hoppípolla
Með Blóðnasir
Glósóli
Kveikur
>>>>
Svefn-g-englar
Popplagið


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
137 invités et 3 membres
Jr
Pumpkin Ben
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?