Miossec

Brûle

Brûle

 Label :     PIAS 
 Sortie :    2001 
 Format :  Album / CD   

Séparé de son compère Guillaume Jouan et après avoir jeté les bandes d'enregistrements au contenu jugé très déplorable à son goût, il ne reste à Christophe Miossec qu'à tout reprendre à zéro. Il s'octroie donc les services proposés de Matthieu Ballet et d'un nouveau line-up, puis partent travailler ensemble, tout en bonne détente (à regarder les photos du livret), dans un coin de campagne de l'Orne, les morceaux de ce quatrième album.
Au résultat, Brûle est une succession de douze chansons douces et amères, portées par des arrangements au chatoiement crépusculaire. Parmi elles figurent le délice "Ainsi Soit-Elle", poème adapté de Georges Perros, et un bel hommage attentionné à Juliette Gréco, caressé de quelques violons dans "Madame".
Les textes, dans l'ensemble, sont ordonnés et sonnent moins crus et durs. Ils gardent cependant le côté qui ne fleure pas toujours l'optimisme et l'amour durable ("Brûle" qui ouvre l'album, "Tendre S", "Pourquoi ? Parce Que !", "Consolation") les contrées obscures qui inspirent le brestois au demeurant apaisé. Le marrant "Le Défroqué" avec son rythme ambiancé un peu tzigane, "Pardonne" et "Grandir" font ressentir le repentir et le temps qui passe. "Tonnerre" fait à peine remarquer la guitare de Paul Personne, le temps d'un passage.
Brûle est jusqu'à ce jour (1964 compris) le disque le plus calme de l'ami Miossec, un brin intimiste, éloigné des tumultes jusqu'au boutistes auxquelles le breton de charme nous habituait (surtout en concert).


Pas mal   13/20
par Pascha


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
92 invités et 1 membre :
Jetjet
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused