Afficher 
< Page Précédente     Page Suivante >



 Experience : On The Road Again.

par GirlfromMars le 12/09/2004

Le groupe français  Experience  n'a pas l'intention d'hiberner cet hiver semble t-il, puisqu'ils ont une actu chargée jusqu'en décembre 2004 au moins.


Grosse tournée européenne donc :

2/10/04 : OUVRE BOITE / BEAUVAIS
6/10/04 : MAINS D'OEUVRES / ST OUEN
7/10/04 : EMPREINTES / SAVIGNY LE TEMPLE
8/10/04 : LE BOTANIQUE / BRUXELLES
9/10/04 : BEAR ROCK FEST / NAMUR
13/10/04 : L'USINE/ GENEVE / SUISSE
14/10/04 : LE CYNCLINALES / MEAUDRE

15/10/04 : COOPERATIVE DE MAI / CLERMONT FERRAND
21/10/04 : SAN SEBASTIAN / ESPAGNE 
22/10/04 : ASTURIAS / ESPAGNE
23/10/04 : VIGO / ESPAGNE
25/10/04 : RADIO3 -TVE2 / MADRID / ESPAGNE
27/10/04: MADRID / ESPAGNE
28/10/04 : SEVILLA / ESPAGNE
29/10/04 : VALENCIA / ESPAGNE
30/10/04 : BARCELONA / APOLO / ESPAGNE
4/11/04 : ZOOBIZARE / BORDEAUX
5/11/04 : FESTIVAL MUSIQUES EN ORBITES / LOOS EN GHOELLE
6/11/04 : MOULIN DE PONTCEY / VESOUL
9/11/04 : LA MAROQUINERIE / PARIS
10/11/04: SOUNDSTATION / LIEGE
2/12/04 : BIG BAND CAFE / CAEN
3/12/04 : MONDO BIZARO / RENNES
4/12/04 : ULTRASON / EQUERDREVILLE
9/12/04 : LE MEDIATOR / PERPIGNAN

10/12/04 : MHPANTIBES / NICE
15/12/04 : SALLE DES RAMIERS/ TOULOUSE
18/12/04 : RUN AR PUNS / CHATEAULIN


De plus, le combo se dôte d'un nouveau website tout beau, tout chaud :
http://www.experiencenet.net/ 

Et enfin, la dernière newsletter d' Experience nous offre les playlists de la rentrée pour chacun des membres. Petit aperçu :

MICHEL :
1. The Fall "Bend Sinister"
2. Don Denillo "Underworld"
3. The Geto Boys "The Geto Boys"

WIDY :
1. Blonde Redhead "Misery is a buterfly"
2. Kurt "La Guard"
3. Cat Power "Moonpix"

PATRICE
1. The Melvins "Honey Bucket"
2. Erik Satie "Gnossiennes #1"
3. Candy Staton "Greatest Hits"

FRANCISCO :
1. Automato "ST"
2. Amanda Woodward "De la décadence"
3. Broken Social Scene "ST"



 

Experience  



 The Melvins à Paris.

par GirlfromMars le 09/09/2004

Les indéboulonnables  Melvins  (qu'on ne présente plus !) s'invitent à Paris au Centre Pompidou, le  06 novembre 2004  prochain, pour une performance qui devrait mêler images et son !


En effet, après plusieurs dates américaines sous ce "format", les Melvins s'offrent donc un détour en Europe, en compagnie de l'artiste californien Cameron Jamie.  Dessinateur, performeur, ou encore cinéaste,  l'américain devrait présenter ce soir-là 3 de ses vidéos auxquelles viendra se greffer le rock rugueux et hypnotique du trio pionnier du grunge.

Entrée : 10€ et 6€.

Toutes les infos ici :

http://www.cnac-gp.fr/Pompidou/Manifs.nsf/0/50E29C73546B130AC1256EF5002C6526?OpenDocument&sessionM=2.1.3&L=1&form=Avenir


Une curiosité à ne pas rater !

Melvins  



 Nancy Jazz Pulsations en octobre.

par GirlfromMars le 06/09/2004

Un peu de jazz sur X_Silence ! ... mais pas seulement.

Du  06 au 23 octobre 2004  se tient à Nancy la 31ème édition du  Nancy Jazz Pulsations , un festival éclectique et dont la réputation n'est plus à faire.

Au programme cette année et en vrac :

DJ Dogba, Debout sur le Zinc, Le Peuple de l'Herbe, DJ Zebra, Sharko, Julien Ribot, L' Oeil du cyclone, Amp Fiddler, Maceo Parker, Laetitia Sheriff, Overhead, Emir Kusturica & the No Smoking Band, Ben Kweller, Miossec, Ghinzu, The Servant, Jean-Louis Murat, Girls in Hawaï, Feist, Poppa Chubby, etc, etc, etc ...

Pour toutes les informations en détail &la programmation complète, je vous invite à faire un tour ici :

http://www.nancyjazzpulsations.com/

Laetitia Shériff  Sharko  The Servant  Overhead  Jean Louis Murat  Miossec  Ben Kweller  Girls In Hawaii  Feist  



 La Route du Rock, comme si vous y êtiez !

par GirlfromMars le 19/08/2004

Revenu des terres bretonnes et bravant vents & tempêtes de pluie, Vince, camarade Xsilenceur, se fait notre Envoyé Spécial et nous raconte SA Route du Rock 2004 !

De la pluie, des crêpes,des merguez et de très bons concerts ......
La Route du Rock, comme si vous y êtiez  !

--> cliquez sur les noms des groupes en Bleu pour y découvrir les galeries complètes de photos !




--- Vendredi 13 ---

A peine arrivés à Saint Malo, nous devons bien nous rendre à l'évidence : on est bien loin de la canicule de l'an dernier, lorsque les ancêtres tombaient comme des mouches et qu' à peine une petit goute de pluie avait rafraîchi le Fort de Saint-Père.
Néanmoins, armés de nos billets et de notre proverbiale ténacité, nous voilà en train de monter la tente, à peine une première averse passée.
Coup de chance, ce sera la seule des deux premiers jours.

Le Fort, comme tous les ans, se prête à merveille au festival, qui y gagne une majesté dont tous les gros dinosaures (Dour, Belfort, etc...) ne peuvent que rêver, avec leur grosses scènes au milieu de terrains vagues.
Passons en vitesse sur les rares petits soucis, et en particulier sur le son dans le Fort. D' énormes enceintes de basse dénaturent complètement le son sur les cinq ou dix premier rangs, et c'est bien dommage...
A part ça, comme toujours, rien à redire, l'armée de bénévoles est toujours aussi efficace et sympathique, et rien, jusqu'à dimanche, ne  nous empêchera de profiter des concerts.

Now It's Overhead ouvre le festival, avec un rock assez interressant. On aime  sans sauter au plafond non plus, et on sent bien qu'il faudra probablement plus d'écoutes et de concerts pour vraiment appréhender ce groupe hybride entre pop classique et rock barré.

En phase de séparation, The Beta Band a tenu ses engagements, malgrè tout, et c'est louable. Malheureusement, le set est en pilote automatique, les morceaux se suivent et se ressemblent, sans la touche de folie qui faisait des miracles sur les premiers albums. Sur la scène de Saint-Malo, ce soir, The Beta Band est un groupe déjà terminé, sans vie.

La vie, par contre, coule à flot dans le concert de The Kills. Sensuel, sexuel, brutal, leur son déchire les convenances. Pas question ici de faire dans la demi mesure : The Kills jouent bien et fort leur blues-rock bien meilleur que celui des fades White Stripes. De plus, avec le temps, le chant de VV s'éloigne de celui de PJ Harvey, se trouve une personalité propre.

Et voilà enfin le concert que tout le monde attend, le clou du festival : le premier concert de dEUS en France depuis près de cinq ans. Jouant sans temps mort anciens et nouveaux morceaux, le groupe est manifestement bien dans le Fort, qu'ils avaient déjà visité "en nonante neuf". Ils nous gratifieront même d'un morceaux écrit dans l'aprés midi. Le concert est moins fougueux que dans nos souvenirs, mais y gagne véritablement en émotion, sur un splendide "Magdalena".

Etant bien forcés à un moment donné de manger un peu, on passera à coté du set de LCD Soundsystem. De ce qu'on entend de loin,du gros rock comme on en largue des tonneaux, ces derniers temps, on regrette assez peu.

Ce qu'on regrette, par contre, c'est de devoir louper la fin du set de RJD2. Le début est inspiré, chasse un peu trop par moment sur les terres privées de DJ Shadow, mais ça emballe bien, et c'est redoutablement efficace.

--- Samedi 14 ---

Deuxieme jour.
Là encore, on sèche le palais (à grand regret) et la plage, pour jouer les touristes. Comme tous les ans, on s'extasie devant Cancale. Cette petite ville est vraiment splendide, et déjeuner de bulots et d'huitres à cinq mètres de la jetée est un enchantement.

Enchentement qui se poursuit dans le Fort. Flotation Toy Warning est la découverte de cette année, le groupe dont on n'attendait rien et qui nous bouleverse. Le mélange improbable entre les guitares rock, les claviers électroniques, et la voix tout droit sortie d'une église prend à merveille, on est conquis, le concert est somptueux.

Lali Puna à la dure charge de poursuivre, et s'en sort bien. Plus rock que le concert du Café de la Danse, le groupe allemand enchaîne ses chansons, qui, si les gens avaient du gout, seraient des tubes, et passeraient en rotation lourde à la radio. On regrette tout de meme un peu la précédente formation, où les machines faisaient moins leur loi.

Honnêtement, on partait sans à priori sur Air. Le duo fait des disques sans réel intérêt particulier, mais ça ne serait pas le premier groupe médiocre sur disque et très bon sur scène.
Mais non, loin d'etre médiocre, Air est tout bonnement horrible. On a rarement vu des morceaux aussi lents, ennuyeux, joués par un groupe aussi prétentieux. A noter, certains dans le public finiront par pogoter, ce que nous aurions cru aussi impossible que gagner un 100 mètres sous Temesta.

Pour rester dans les versaillais pénibles, on avait déjà subi Phoenix en 2000 au Festival des Inrocks. Pas d'amélioration en quatre ans, on fuit devant une telle horreur.

A peine revenu devant la scène, TV on the radio prend place.
Auteurs d'un très bon EP et d'un album moins intéressant, ils révèlent sur scène toute leur intensité. Après le métissage très anglais de Flotation Toy Warning, voici celui-ci, complètement américain. Une rencontre détonnante entre Sonic Youth et Marvin Gaye, qui ne laisse personne de marbre. Le chanteur, complètement en transe, sert de trait d'union entre les guitaristes, qui emmènent chacun le groupe de son côté. Tiraillé entre un rock blanc nerveux et une soul afro-américaine rythmée, le groupe y trouve une intensité rare.

Peaches, quand à elle, fait un show intéressant, qui retourne de façon assez maligne les fantasmes masculins (danseuses à barbes avec godes ceintures, chanteuse en petite tenue).
Mais le problème, c'est qu'à trop penser et soigner son show, Peaches en a oublié les chansons. Alors que son compère Gonzales, tout aussi provoquant, est également un compositeur virtuose, on sent que Peaches n'à pas d'autre talent que celui de  choquer. Au bout de quarante minutes, on rentre se coucher, lassés.

--- Dimanche 15 ---

Le lendemain, après un court détour par le DJ-mix inspiré et éclectique de Colleen, on retourne dans le Fort.

Prestation très belle de Mojave 3. On aurait peut etre préféré découvrir ce groupe délicat dans un lieu plus intime, mais leur concert folk-pop était à ne pas louper.

Les belges de Girls In Hawaii, eux, ont fait un set gentil, assez drôle, et sympathique. Mais sans l'étincelle qui fait les bons concerts. On ne ressent finalement aucune émotion. On écoute, on remue la tête et on tape du pied, mais à peine leur concert fini, plus rien n'en reste.

Hélas, ce n'est pas la seule chose à se passer à peine leur concert fini. A peine leur matériel démonté, un violent orage s'abat sur nous, et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, on se retrouve trempés de la tête au pied.

Blonde Redhead part avec ce handicap, mais fait oublier un temps la pluie. Nous avions assez bêtement snobbé ce groupe à la suite d'un concert, il y a quatre ans de ça, et nous avions tort. Efficace, tranché, leur rock fait des merveilles. Hélas, l'orage continue, le groupe se retrouve bientôt à jouer les pieds dans l'eau, une armée de balayeurs tentant en vain de nettoyer la scène, et le set est interrompu pour raison de sécurité. Il ne reprendra pas.

Trempés et épuisé par la violence de l'orage, nous partons nous réfugier dans la tente. De loin, on entendra quelques bribes de Dionysos et Blues Explosion, noyées par le bruit de la pluie sur la toile.


par Vince.


Grand Merci à Vince pour toutes les photos et le récit !  ;-)

TV On The Radio  Phoenix  Peaches  Mojave 3  Lali Puna  The Kills  Girls In Hawaii  Flotation Toy Warning  Dionysos  Deus  Blonde Redhead  The Beta Band  Air  



 Rock Online à Rock en Seine

par GirlfromMars le 10/08/2004

Pour sa deuxième édition, le festival parisien  Rock en Seine  a mis en place une opération nommée  "Autour du Rock " qui se donne pour objectif de mettre le projecteur sur différents visages du Rock, d'autres acteurs gravitant autour du Rock, et sur les déclinaisons du genre dans notre environnement.

Au milieu de cela, une partie est consacré au Rock sur le net [ Rock Online ] et propose une sélection de jolis webzines  dont  .... XSilence !
Je vous invite à découvrir cette sélection en visitant le site du Festival :
http://www.rockenseine.com/ 


> Autour du Rock > Rock Online > Webzines


Le Festival Rock en Seine a lieu cette année sur 2 jours, au Domaine National de Saint Cloud, aux portes de Paris.

vendredi 27 août 2004
Flogging Molly
The Roots
Sonic Youth
The White Stripes
The Chemical Brothers

Electrelane
Rhazel + Patton
Daniel Darc
Joss Stone

samedi 28 août 2004
Hoggboy
Buck 65
Radio 4
Black Rebel Mtorcycle Club
Muse

Kaolin
Colour Of Fire
Nosfell
Mr. Vegas
Zero 7
Archive

Pour toutes informations, réservations et points de vente, consultez bien entendu le site du Festival :

http://www.rockenseine.com/


Et saluons les organisateurs pour cette opération Rock Online, des plus respectables !


Zero7  The White Stripes  Sonic Youth  Radio 4  Mike Patton  Kaolin  Flogging Molly  Electrelane  The Chemical Brothers  Buck 65  Black Rebel Motorcycle Club  Archive  



< Page Précédente     Page Suivante >
Recherche avancée
En ligne
302 invités et 1 membre :
Fenouil
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?