Miossec

Troyes [Nuits De Champagne, Salle De La Cité] - samedi 29 novembre 1997

Le chanteur (et le groupe) irrespectueux et provocateur est de passage dans la grande ville auboise ce soir-là. L'entrée de la salle de la Cité affiche complet et pour cause, Miossec attire les foules via un bouche à oreille contagieux, depuis l'album Boire et le deuxième, Baiser, qui renforce encore plus les coups des mots percutant les âmes sensibles.

Pas de première partie, on attaque directement mais en douceur avec un splendide "Que Devient Ton Poing Quand Tu Tends Les Doigts", émouvant comme un superbe levé de rideau, avant que la scène ne se transforme en comptoir de bistrot avec ses distributions de quelques canettes gratuites au public. Provocateur, Christophe Miossec n'hésitera pas à s'allumer une Bastos, narguant le public du fait de l'interdiction de fumer dans la salle. Il remettra une couche plus tard, pour une quelconque histoire de couvre-feu, en asticotant député-maire de la ville des Tricasses, François Baroin, en l'appelant par le prénom du défunt père de ce dernier, ce que des grandes gueules dans le public ne manqueront pas de corriger. En fait, on se demande si ce n'est pas une bande de potes ce public, dont on soupçonne certains larrons de suivre le groupe sur sa tournée. Allons savoir!

Du côté des chansons, la dureté des textes passe au second plan tant l'ambiance est résolument rock autant que souvent déconnante. "La Fidélité" fait bouger la salle, un pogo sporadique s'élance sur l'intro de "Le Mors Aux Dents". Entretemps, un tour à "Recouvrance", chez "La Vieille" ou "La Fille A Qui Je Pense" et ça vire en chaos enfumé sur "Planter Des Primevères". Du bon moment! C'est à la fin du gig que le brestois nous lâche et laisse le groupe sur scène au beau milieu de "La Fidélité" joué une seconde fois, sans doute émêché et plié de rire en voyant Guillaume Jouan tortiller du cul derrière sa guitare, faisant une tête de mongol avec une 'roulée' au bec. On ne verra plus Miossec de la soirée, sauf peut-être si on fouine dans les bars de la ville. Fin du concert, on ferme.

Bien des années plus tard, une anecdote arrivera aux oreilles racontant qu'il y aurait eu plainte pour tapage nocturne ; on aurait tapé le boeuf dans un bar, tard dans la nuit avec les présences de Pascal Comelade (au même programme des Nuits De Champagne de cette année-là) et de... Je laisse deviner.


Note : Merci à Céline la Joucquine pour m'avoir rappelé quelques détails oubliés de cette soirée.


Excellent !   18/20
par Pascha


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
131 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?