Miossec

Reims [La Cartonnerie] - lundi 12 mars 2007

J'appréhende un peu ce concert et ce sentiment est partagé parmi d'autres personnes avec lesquelles je discute dans la file d'attente. Est-ce que nous allons le (re)trouver complètement cuit ce soir ? D'autres personnes rapportent qu'il s'est calmé. Ouais. Quelques rumeurs sortent comme quoi les concerts du Miossec sont devenus en partie ennuyeux. Aïe !
On finit par entrer. Je monte à l'étage et je pénètre dans la salle où Katel, un petit bout de femme gratteuse ouvre la soirée. J'en profite plusieurs fois pour effectuer des aller-retours au bar, préférant la bière aux flûtes 'hautaines' de champagne.
Enfin, le moment de vérité se pointe après une série de mots proclamés par quatre slammeurs qui nous ont fait patienté depuis le balcon.

Bien plus d'une heure plus tard finalement, voilà un concert, ouvert avec "La Facture D'Electricité", sans doute pas inoubliable et qui s'est déroulé sans excès. Des moments captivants néanmoins, il y en a eu avec "Brest" et "Je M'En Vais". Egalement dans le côté des musiciens quand le clavieriste-violoniste a joué un solo de violon à en écheveler son archet en rallongement du "Défroqué". "La Mélancolie" s'est terminé sous une atmosphère de cordes graves d'un violoncelle, mêlée dans une lumière violacée, rappelant par-là la couleur de l'encre noire diluée par des larmes chaudes mouillant les mots sur du papier. Christophe Miossec a 'assuré' occasionnellement à la guitare autant qu'au chant avec sa grosse anti-sèche au milieu de la scène. Oui, parce-que notre bonhomme a montré des trous de mémoire quand il n'a pas torturé à longueur de temps son pied de micro. Déconne et je-m'en-foutisme (il n'a pas eu sa victoire de la musique en plus mais essaiera l'Eurovision), on ne le changera pas et ça plait au public, en particulier à la gente féminine qui a entonné le plus "La Facture..." pour le rappel.
Les concerts éthyliques semblent désormais terminés une bonne fois pour toute (mais dans le doute...), ce qui n'a pas empêché d'apprécier cette prestation qui, avec le recul, me fait limite regretter ma note un peu trop généreuse de son dernier disque. Mais bon, on ne va pas tergiverser pendant des lustres, merde !
Il est temps de reprendre la route.


Sympa   14/20
par Pascha


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
184 invités et 1 membre :
Santiagoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?