New Model Army

...& Nobody Else

...& Nobody Else

 Label :     Zomba 
 Sortie :    lundi 16 août 1999 
 Format :  Live / CD   

Enregistré en grande partie à la Cigale, ce live de New Model Army, produit par ce qui allait devenir la mouture actuelle du groupe et fort de vingt-six titres, donne un bon aperçu de ce que pouvaient donner les anglais sur scéne.
On peut certes déplorer le peu de titres 'première période', mais bon, c'était la tournée 'Strange Brotherhood', et cet album d'environ deux heures 'ratisse' sur plusieurs albums.
Et donne par là-même un nouveau souffle aux chansons issues de Eight et The Love Of Hopeless Causes, tout en incluant quelques surprises sous la forme de morceaux de Thunder And Consolation, Vengeance, The Ghost Of Cain ou Impurity, ainsi que quelques morceaux 'hors-album'.
La première partie est principalement acoustique, débutant par un "Brave New World II" intimiste, magnifié par la voix de Justin et les claviers sobres, le laissant s'exprimer et captiver son auditoire. Et tout au long de ces dix titres, on s'aperçoit que les chansons de NMA, même interprêtées de façon acoustique, dégagent une force et une émotion impressionantes, presque palpables, comme sur, par exemple, "Rainy Night 65".
"Queen Of My Heart" constitue également un exemple frappant de l'émotion ressentie, la surprise tenant toutefois en une réinterprétation de "The Hunt" complètement différente de la version studio.
Dix titres plus qu'interessants, représentatifs de l'atmosphère propre à NMA sur scène.

Le second cd, plus 'rock', dégage un peu la même intensité, nous offrant seize titres majeurs de la bande à Justin.
Il commence avec un excellent "Whitelight" et un "Over The Wire" aux grattes tourbillonnantes et au rythme endiablé, qui nous offrent un solo distordu, pour enchainer sur un "Long Goodbye" également tréppidant, le tempo s'apaisant légèrement sur un "Aimless desire" un peu plus aérien mais dégageant une certaine force.
"Before I Get Old" retenti alors pour vite laisser la place à un "Wonderful Way To Go" joué vite et rageusement, magistral.
Arrive alors la surprise : "Inhéritance" avec quelques paroles en français ... et un rythme de batterie dansant, sur des guitares fracasser , magnifique !
La suite maintient la barre très haut, entre un "51st State", repris en choeur par un public conquis, un "Get Me Out" avec cette ligne de basse qui emporte tout, et le chant direct, punk dans l'esprit, de Justin.
Ou encore le fabuleux "Stupid Questions" de Thunder..., un "Here Comes The War"au refrain gueulé par l'inégualable leader, qui se fait beaucoup plus 'sentimental' sur le morceau suivant : normal, il s'agit de "Living In The Rose".
Cerise sur le gâteau, "Vengeance" en conclusion de ce live intense et émotionnel qui s'achève dans un fracas de guitares. 'I believe in justice, I believe in vengeance, I believe in getting the bastard ... '


Exceptionnel ! !   19/20
par Thurstonwill


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
109 invités et 4 membres
Poukram
Pab
Alain_B
Aladdin_Sane
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?