Mark Lanegan

Mark Lanegan & Duke Garwood - With Animals

Mark Lanegan & Duke Garwood - With Animals

 Label :     Heavenly 
 Sortie :    vendredi 24 août 2018 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Alors que Black Pudding en 2013, premier album commun de Mark Lanegan et Duke Garwood, atteignait déjà des sommets de sobriété et d'austérité, leur nouveau manifeste, With Animals, parvient, comme si cela était possible, à repousser les limites de la frugalité sonore encore plus profondément que son prédécesseur pour accéder à une épure superbe, d'une concision extrême et d'un minimalisme réellement époustouflant, tant par sa simplicité bienvenue que par les sensations qu'il procure à l'auditeur. Quelques beats hantés et pulsations obscures ("Save Me", "Feast to Famine", "Scarlett") suffisent pour donner le ton général du disque, nocturne et mélancolique, parfait compagnon de nuits sans sommeil ou de matins brumeux et enfumés. Les guitares de Garwood sont toujours aussi captivantes, intrigantes et singulières, qu'elles soient électriques ("L.A. Blue", "Ghost Stories", la très blues et bizarrement entraînante "Spaceman") ou acoustiques ("Upon Doing Something Wrong", "One Way Glass", "Desert Song"). Les arrangements, toujours à propos et très bien distillés (la clarinette lugubre de "My Shadow Life", le clavier fantomatique de "Lonesome Infidel", la superbe "With Animals", qui combine divers éléments) accentuent l'immersion et l'introspection inhérente à l'ensemble. Sur des paroles évoquant notamment des amours perdus et impossibles, Lanegan, principalement dans son registre vocal soft, paraît tour à tour hanté et glaçant (il faut l'entendre susurrer "You are a murderer" sur "With Animals", sa voix et son ton feraient avouer n'importe quoi à un innocent), mais finit néanmoins sur une touche plus lumineuse avec les très belles "One Way Glass" et "Desert Song", dépouillées jusqu'à l'os pour, peut-être, l'aboutissement ultime du processus musical pensé par les deux hommes.

Rarement deux artistes se sont aussi bien trouvés que Mark Lanegan et Duke Garwood, dont les chemins se sont croisés depuis plusieurs années maintenant, le second étant désormais un membre récurrent du Band du premier. Partageant une vision semblable d'un blues décharné et tourmenté, les deux hommes ont misé avec With Animals sur l'intimité et le dépouillement poussés dans leurs retranchements les plus sombres et incarnés. Légèrement supérieur à Black Pudding grâce à sa cohérence renforcée par des morceaux qui vont à l'essentiel et une homogénéité qui ne le rend aucunement monotone, cet album est aussi doté d'un véritable cœur qui bat puissamment sous son manteau de noirceur. Comme une pulsation de vie inextinguible au cœur de la nuit.


Parfait   17/20
par Poukram


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
113 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?