Mark Lanegan

Bruxelles - Belgique [Le Botanique] - dimanche 30 novembre 2003

Voir Mark Lanegan en solo sur scène. Voilà un rêve qui semblait inaccessible il y a encore deux ans. On connait les penchants du bonhomme pour l'alcool et autres stupéfiants, et on avait du mal à le voir assumer sur ses seules épaules tout un concert.
Si lors du show des Queens of the Stone Age le 10 juin à l'Elysée Montmartre, on avait été subjugué par sa performance, on en garda quand même l'image d'un Mark Lanegan squelettique et proche du coma.

C'est donc avec une certaine appréhension que je me suis retrouvé au Botanique, ce 30 novembre 2003. Avec cette idée horrible qu'il fallait que je le vois au moins une fois avant que ... enfin voilà quoi.
Quelques jours plus tôt devait sortir en France sont EP Here Come That Weird Chill ; mais malheureusement, pas moyen de mettre la main dessus. J'allais donc découvrir Mark Lanegan sur scène ce soir-là, accompagné par un groupe impressionnant composé entre autre de Troy Van Leuwen et de Brett Netson ...

Comment expliquer un tel revirement de situation ??? De fantôme, Mark Lanegan s'est transformé en Aigle ! "El Borracho" a ouvert les hostilités ! Si sur Whiskey For The Holy Ghost, elle sonne un peu cabaret western, sur scène Mark Lanegan en fait une coulée de lave en fusion. Installé juste devant la scène, on peut enfin sentir toute la puissance et toute la richesse de la voix. Et quelle claque ! Ce type est possédé !!
Jamais je n'aurais pu penser qu'il arriverait à faire passer autant d'intensités et autant d'émotions. Les morceaux s'enchaînaient les uns aux autres sans pause, Mark ne s'embarrassant pas de bla bla inutiles et on-ne-peut-plus insupportables.
L'ensemble de ses cinq albums a été représenté ce soir-là. On se souviendra surtout de la magnifique "One Way Street" tirée de Field Song ; "Don't Forget Me ", de la sublime version acoustique de "Mocking Bird", et surtout de l'incroyable "Jesus Program". Sur ce morceau, Mark s'envole et nous emmène avec lui. C'est tout simplement grandiose ! Un grand moment dans une vie.
Nous n'oublierons pas non plus le magnifique medley "Because Of This / She done", ni la sublime "Miracle" qui porte si bien son nom.
Nous avons aussi eu la chance de découvrir les merveilles de Here Come That Weird Chill, telles que "Message To Mine", "Sleep With Me", et surtout "Skeletal History" ... Je me souviens sur le moment, avoir pensé qu'avec ce morceau, Mark Lanegan ridiculisait complétement les Queens Of The Stone Age, dont je suis pourtant un grand amateur. Encore une claque dans la gueule ! On en ressent encore les effets aujourd'hui.
En guise de bonus surprise, nous avons même eu droit à un morceau du prochain album, The Wedding Dress, qui présage un nouveau coup de génie de la part de l'ancien chanteur des Screaming Trees.

Il m'est relativement difficile de trouver les bons mots pour expliquer objectivement à quel point ce concert était bon. Mais le souvenir est tenace. Le souvenir d'avoir vu un artiste au sommet de son art, ayant délivré une performance proche de la perfection. Le souvenir d'une extase, d'un pur bonheur. Le souvenir d'une renaissance.


Exceptionnel ! !   19/20
par Max


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
148 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques