Muse

Showbiz

Showbiz

 Label :     Naïve 
 Sortie :    mardi 07 septembre 1999 
 Format :  Album / CD   

Je tiens à préciser que j'ai énormément écouté cet album il fut un temps, je le réécoute pour la première fois depuis 3 mois pour l'occasion...
Voilà, "Sunburn", c'est péchu, il y a du clavier, la mégalo énervante du second album semble ici plus maîtrisée. Tiens non, l'ami Bellamy s'excite avec sa voix de fausset et sur son clavier, et je commence à comprendre pourquoi je n'écoute plus ca. Arrive "Muscle Museum", là c'est un peu mieux, voire presque agréable, notre chanteur se tient plus à sa ligne de chant, sans partir dans tous les sens ... Mouais, bof quand même, les rythmiques sont intéressantes, c'est efficace disons le ! Les trois morceaux suivants commencent à me vriller les nerfs, c'est pompeux, épique, du bon gros rock de stade en somme, même quand le groupe nous sort une ballade sur "Falling", Bellamy m'énerve avec sa voix. Avec "Showbizz", le niveau remonte, mais s'effondre par la suite avec le larmoyant "Unintended", et hop on sort les briquets, c'est la séquence slow pour la gamine prépubère. Enfin, pour les autres morceaux, nous oscillons entre le franchement médiocre et le passable.
Bref, à part deux-trois titres écoutables en se forçant, Showbiz a très mal vieilli chez moi, frisant l'insupportable parfois, toujours à cause de cette grandiloquence énervante, cette sensation de brouillon, qui ne s'améliorera pas par la suite.


A éviter   6/20
par Pinky isnt well


 Moyenne 13.39/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 03 avril 2004 à 14 h 58

Voilà donc la chronique qui va encore faire jaser le petit monde de X_Silence, partageant les adeptes du groupe anglais, de leurs pires détracteurs.
Je vais vous le dire tout de suite, j'adore cet album, et je pense que la haine collective qui entoure le trio est plus un phénomène de rejet social ("ouais c'est pour les mômes !!") qu'un sentiment justifié. En effet, mis à part le gnan gnan "Unintended", chaque chanson a son intérêt, notamment "Cave", "Uno" '(absolument terrible !), l'énorme "Showbizz", "Escape", etc ... Ce n'est ni lent ni rapide, mais c'est vibrant et parfois même tripant. Le tubesque "Muscle Museum" justifie à lui seul l'achat (ou l'acquisition par des voies beaucoup plus obscures) de "Showbizz".
Il est vrai que Muse est un groupe qui en fait trop (et encore, "Origin of Symmetry" ira bien plus loin), il est vrai que Bellamy gueule tout le temps, il est vrai que cela nous donne une formation qui fait dans le 'pompier', mais je vous rappelle que Queen en faisait autant (avec beaucoup plus de talent, je vous l'accorde).
"Showbizz" a un je-ne-sais-quoi de spatial qui arrivera à transpoter ceux qui supportent le style Bellamy.
Si il fallait écouter ne serait ce qu'un album de Muse, ce serait celui là (mais je ne force personne).
Parfait   17/20



Posté le 03 avril 2004 à 18 h 25

J'arrive sur le forum de Muse et je vois que l'on nous demande à nous ,fans de Muse ,de faire une chronique d'album autre que "Origin Of Symmetry",alors me voilà !
J'avertis tout de suite que j'aime beaucoup Muse mais en fait c'est plus sur un coté personnel,ils m'ont fait découvrir une nouvelle musique : le rock.Ne plus écouter leur musique serait pour moi comme refouler une grande partie de mon passé, et ce à quoi il a abouti.
Alors ,tout commence par "Sunburn",une trés jolie intro,jusque là tout va bien,la voix de Matt débarque,et puis tout d'un coup on remarque une voix plutôt maladroite qui vient gâcher cette jolie mélodie au clavier.Une chanson un peu plate en fait.Puis,c'est "Muscle Museum",une chanson plutot sympa,rien à dire.Après il y a "Fillip",rien de très intéressant avec un son plutôt maladroit."Falling Down" : une assez jolie chanson toute simple mais pour l'aimer,il faut d'abord aimer la voix plutôt tordue de Matt."Cave" n'accroche pas du tout.Maintenant arrive "Showbizz",pas mal,j'aime bien personnellement, rien à dire."Unintended" : une chanson toute simple ,c'est vrai que ça ne fait pas vraiment rock,mais rien de très moche, c'est peut-être à la limite un peu trop simple."Uno" commence par de la guitare électrique un peu tordue mais rapidement rattrapée.Plutot calme ,moi en tout cas j'aime bien."Sober" : bof,chanson qui m'a franchement déçue,qui donne un rock trop jeune. "Escape" : encore une jolie chanson en perspective.Une de mes préférées je crois."Overdue" : sympa mais sans plus et puis il y a un son derrière,un peu tordu,et ça reste trop plat."Hate This and I'll Love You" : une fermeture assez sympa, encore une chanson assez douce.
Passable   11/20



Posté le 15 avril 2004 à 17 h 30

Honnêtement, "Showbizz" est un album correct. Il comporte aussi bien de très bonnes chansons ("Muscle Museum","Showbizz") et de très mauvaises (la très niaise "Unintended"). Personnellement, la voix de Bellamy et le côté grandiloquent ne me gêne pas trop. Leur disque suivant, "Origin Of Symetry", grossira encore plus le trait en exagérant les effets pré-cités, ce qui réjouira les fans et fera décrocher les rétracteurs de "Showbizz".
Correct   12/20



Posté le 25 juin 2004 à 11 h 43

Bon après un petit tour sur les critiques des albums de Muse, je voulais en laisser une sur celui que je considère le meilleur: "Showbizz"... Pour la fraicheur qu'ils ont apporté à la sortie de cet album. Ensuite, d'un point de vue personnel, ils ont couru à la surenchère de gros sons... parfois trop à la mode "nu-métal" que je débecte. La simplicité de ce Showbizz, ces riffs accrocheurs, et une réutilisation du piano très judicieuse en font pour moi un très bel album, que je réécoute souvent avec plaisir... et je tenais juste aussi à dire que je trouve un peu dommageable leur évolution. Nous verrons pour le quatrième si ils continuent ou savent réagir, et prouver qu'ils sont vraiment de grands musiciens et pas simplement de simples commerciaux !
Sympa   14/20



Posté le 18 septembre 2004 à 14 h 03

Showbizz, qui est le premier album de Muse, n'est peut etre pas le meilleur , mais il est très réussi !
Avec des morceaux tels que "Sunburn" , "Muscle Museum" qui ne sont pas des chefs-d'oeuvre certes, mais qui se laissent très facilement écoutés. Mais il y aussi "Cave" et "Showbizz" qui, eux, sont pour moi des chefs-d'oeuvre, de par la magnifique montée en puissance de "Showbizz" avec un Matthew Bellamy au somment de sa forme qui serait près de s'arracher les cordes vocales, et d'autre part avec un "Cave" slendide qui décoiffe avec ses riff imperturbables et une mélodie excellente !
Mise à part ces morceaux, il est cependant vrai, qu'il n'y a de quoi s'éterniser sur l'album, mais c'est très largement à écouter !
Bref, vous pouvez dire ce que vous voulez mais... deux chefs-d'oeuvre remontent forcément la note d'un album !!!
Très bon   16/20



Posté le 21 septembre 2004 à 10 h 00

Je me souviens du premier succès de Muse : un morceau certes peu personnel, mais assez riche en émotions. En manque certain d'inspiration, les critiques comparait les bonhommes à Jeff Buckley...
Cet album est hélas triste à mourir par la pauvreté des compositions et encore plus impersonnel : la mode Radiohead fait de tristes émules et, allez savoir pourquoi, ça marche, le public aime... Pourtant, Muse n'apporte rien si ce n'est la bonne dose d'"émotions" faciles chère aux stations FM : des compositions plates, des envolées ringardes et une voix irritante... Si la comparaison tient toujours, Jeff Buckley doit se retourner dans son fleuve.
Très mauvais   4/20



Posté le 08 mars 2005 à 09 h 02

Certes, l'album "Showbiz" n'est pas toujours à sa plus grande forme mais le trio anglais se fait facilement excuser grâce à la voix de M. Bellamy. Un style qui ne plaît pas toujours à tout le monde, mais une voix telle que celle-ci ne se trouve pas partout: un charme, une forte vibration et quelquefois (ou trop de fois) peu assurée. Ce que vous reprochez au chanteur du groupe c'est de vriller tout le temps, or, cela donne un coté vibrant à la chanson: "Sunburn" est tout simplement une prouesse du chanteur, même s'il lui arrive souvent d'avoir une voix partant dans les aigus. "Muscle Museum" un grand classique pour tous les fan de muse mais "Unintended" n'est pas seulement un mode de dépression pour les ados pré-pubères (hé oui j'ai lu d'autres critiques avant !!), il est aussi la petite phase calme des albums de Muse même si la plupart des chansons calmes de Muse ne sont que des pâles copies de "Unintended". Malgré cela, on peut profiter du bon son de "Showbiz" et d'autres chansons cultes. On découvre une sorte de musique entre le rock et le pop car dans cet album le chanteur ne nous fait pas part de ses prouesses de pianiste et de guitariste (ce qu'il fait dans les deux autres albums !!). A tous ceux qui aime entendre du bon son et d'énorme variation vocale (ce qui fait tout le charme du groupe !).
Très bon   16/20



Posté le 08 mai 2005 à 14 h 33

Moi j'adore cet album, je ne pensais pas retrouver des notes aussi sales.
Des chansons comme "Cave" ou "Uno" sont tout simplement géniales.
Pour un premier album, c'est plutôt réussi : la voix de Bellamy est une pure merveille, les envolées de piano juste avant de basculer dans la frénésie sont des petits bijoux, et la basse très puissante vient enfoncer le clou.

Personnellement je trouve que c'est leur meilleur album.
Très bon   16/20



Posté le 01 juillet 2005 à 13 h 44

Septembre 1999 : Showbiz donc ... Première écoute, tout saute à l'oreille: les mélodies, la voix, le rythme ...
Seconde écoute, on connaît déjà tout par coeur, sur le bout des doigts.
Troisième, définitivement fan mais forcé de constater les probables dégâts d'une accroche si vive et rapide.
Quatrième, cinquième ...

Me voilà six ans après avoir acheter l'album le jour de sa sortie, persuadé de tenir entre mes mains un futur grand du rock (après avoir 'entendu' 2 morceaux une fois à la radio, c'est pour dire...). L'énième écoute, depuis bien longtemps, de ce disque que j'ai pourtant apprécié se fait très rude. On découvre les petits riens piqués à droite à gauche comme si on n'avait pas eu assez de recul auparavant pour s'en rendre compte.
La voix qui paraissait autrefois si alerte ne fait que mimer l'émotion, l'interpréter. Le trémolo et les envolées du chanteur souvent trop prêts de l'oreille de l'auditeur (sensation parfois même accrue par la manip' réchauffée de studio : traitement saturé des cordes vocales, et ça gomme les défauts de la voix avec, ni vu ni...) font donc penser à un cheval de course qui s'est cassé la patte: c'est tellement plaintif qu'on a envie de faire les salauds en abatant le canasson, pour abréger ses souffrances... Ces deux principales caractéristiques du frontman et du groupe (c'est ça qui 'transporte' mais c'est également le plus grinçant à la longue) deviennent finalement le reflet de ses mauvaises manies: cacher un chant approximatif par du 'trop' qui bave sur tout le groupe. N'est pas Jeff Buckley qui glousse...

La musique est toujours puissante mais reste le fantôme d'influences vomies à la face d'un public naïf. Ils s'approprient des plans revus à la baisse des plus grands: pianos pompés sur du classique que je ne saurais nommer (et c'est justement là la feinte: un public rock n'écoute pas de classique, alors autant y faire ses courses). Grattes tirées à Cobain sur le redressement de "Fillip", à Otis Redding sur "Unintended" (par ailleurs loin d'un "Fake Plastic Trees" ou d'un "High & Dry"), et souvent au guitariste de Rage Against The Machine (dont il piquera plus tard le guitar tech et donc le son pour son plaisir personnel). S'y ajoute pour ma personne la ferme conviction d'avoir déjà entendu des passages de l'album (comme les autres du groupe d'ailleurs) chez d'autres artistes sans pouvoir réellement y mettre de noms: le solo de "Escape", refrain d'"Overdue", "Hate This..." entière, et "Cave" est sûr la copie conforme d'un morceau. A trop vouloir mettre de tensions de ses pairs, on finit avec un grand bordel, efficace mais désagréable sensation de déjà-vu...
Le producteur de Radiohead (ou du moins de leur The Bends dont Muse ne cesse de clamer son fanatisme) n'arrive qu'à singer l'atmosphère spatiale du groupe de Thom York. A y regarder de plus près, on a limite l'impression qu'ils sont passés juste derrière la session studio de The Bends pour enregistrer leur Showbiz avec les instruments et bidouillages de leurs aînés. Le tout rend ce son spatial plus froid qu'il ne voudrait l'être, et c'est dangereux quand on sait que l'espace est 'vide' et glacé. On se les gèle.

Vient une interrogation existentielle: "Mais qu'est-ce qui t'a pris d'acclamer ça ? T'en avais pourtant déjà pas mal dans les tympans: Pixies, RATM, The Cure, Soundgarden, les Red Hot, Nirvana, les trucs plus vieux, les autres styles et d'autres groupes plus obscurs que tu ne te complairas pas à citer (cette critique ne se veut pas prêcher l'élitisme des groupes peu connus, les grosses machines ont du bon...) ?" Pourquoi avoir aimé et rejeté désormais ? Faut dire que depuis la dernière écoute, on a roulé sa bosse, on a plongé encore plus profond dans des discos monstrueuses, de Neil Young à Primus en passant par Sonic Youth... Alors ce groupe de reprise, merci mais non-merci !
"La seule chose qui me fait pleurer dans Muse, c'est le fait que ça aurait pu être mieux, plus honnête, plus spontané", ai-je entendu et confirmé. Tout comme "Oui mais je connais que Muse moi, pas tous les groupes dont tu me parles dont je n'ai entendu ni le nom ni la musique", à quoi j'ai répondu: "Si tu ne connais que Muse, c'est peut-être l'unique raison pour laquelle tu aimes (encore)". Conclusion hâtive ? "Muse - Showbiz": peut être un concept marketing proposant le meilleur (ou plutôt le pire ?) de la grande musique des groupes que vous avez aimé. En tout cas la mine d'or assurée pour les novices... Muse reste sympa mais vieillit mal.
La franchise ravit finalement les jeunes en quête d'expérience musicale ayant découvert la musique il y a 3 ou 4 ans voire un peu plus (en fait, à leur puberté) avec du Linkin Park, Good Charlotte, Blink 182 ... Tout ce que vous avez pu découvrir via la télé et les magazines rock jeunistes: on tombe dans le panneau alors que c'est ... (cf. note). Car s'il est facile de comparer Muse à ce style de purges, ça l'est beaucoup moins avec des groupes peu académiques comme dEUS, ou confirmés comme les Smashing Pumpkins.

Le groupe a certainement surgit à une période d'égarement et de désespoir de ta vie, mec. Si bien que le premier truc facile d'accès t'a aidé à reprendre la barre... On persiste à vouloir aimer ce avec quoi on a autrefois prit du bon temps, mais d'album en album, le navire Muse n'est plus qu'un bâtiment qui coule. Ne restera éventuellement l'impayable tendresse nostalgique... Dommage...
Sans intérêt   8/20



Posté le 14 janvier 2006 à 16 h 39

Cet album marque les débuts d'un grand groupe, j'ai nommé Muse !
Ils viennent tout droit de Grande Bretagne, on peut les comparer aux Smashing Pumpkins pour la variété de leurs chansons et le fait qu'il y ait un leader ma foi assez inspiré, à Radiohead pour leur son un peu brit-pop, les envolées lyriques du chanteur (décidément l'élément clé du groupe), à Nirvana pour l'efficacité de leurs compos... De telles influences ne dénotent pas vraiment de mauvais goût !
Le chant se fait torturé sur "Muscle Museum" (the single de l'album), "Falling Down", lancinant sur le début de "Sunburn" (une intro à couper le souffle) et la très réussie ballade de l'album, "Unintended". On n'oublie pas l'agressivité des guitares par moments, un riff de basse entêtant sur "Cave" (morceau le plus space de l'album, aussi le plus réussi). Le morceau éponyme, "Showbiz", est hypnotique, commence avec des percus qui sonnent un peu africaines, un chant murmuré... Le morceau, comme la plupart d'ailleurs, monte ensuite en puissance : le style Muse est là, bien présent, les compos sont bien diversifiées, aucune chanson ne se ressemble. Bravo.
Le seul point faible de l'album est sa fin, 3 morceaux sympatoches, pas déplaisants, mais sans vraiment d'âme... on fait un peu dans la brit-pop brit-popeuse quoi !

Cet album n'est pas le plus accessible de Muse, néanmoins vous ne prenez pas un gros risque en l'achetant les yeux (ou oreilles) fermés, sachez-le !
Très bon   16/20



Posté le 19 janvier 2006 à 19 h 28

Sortir un premier album, c'est le premier pas obligé pour lancer sa carrière. Certains ont fait ça très bien avant de ne plus jamais retrouver leur niveau, d'autres ont fait ça plutôt bien et ont passé leur carrière à copier ce premier essai, et d'autres cherchaient encore leurs traces et pondent quelque chose d'inachevé. Bah Muse a fait un peu des 3 ! Oui oui, sont spéciaux ces trois anglais !
Showbiz est un bon album, y'a pas de doutes, qui commence en trombe avec le très envolé "Sunburn" et son piano endiablé, et le single imparable (peut-être la meilleure chanson du combo encore aujourd'hui) "Muscle Museum". Mais c'est aussi un album très inégal. "Falling Down" est une ballade assez mielleuse, la voix de Bellamy sur "Unintended" me dégoûte carrément, et certains titres comme "Fillip" ou "Escape" laissent un amer goût de bâclé, assez frustrant d'ailleurs.
Mais il y a d'autres très bonne choses dans cet opus, le fougueux "Showbiz", qui a du faire mal à de nombreux batteurs débutants, même si ce titre est loin d'être parfait, en effet, était-il nécessaire de laisser le chanteur s'égosiller autant à la fin de la chanson? Pas sûr. "Uno" et "Overdue" témoignent d'une belle énergie, et l'album se termine sur l'excellent "Hate This I'll Love You", chanson parfaitement 'musesque' alternant refrains fiévreux et couplets lents.
Mais au fil des écoutes, on se surprend à éviter machinalement quelques chansons, puis à n'en sélectionner plus que 5 ou 6 et délaisser les autres. Dommage, mais c'est assez pardonnable par l'inexpérience (de l'époque) des 3 garçons dans le vent. Mais peut-être est-ce aussi cette énergie juvénile qui plait, et qui donne cette saveur à l'album, tonique mais inachevé.
Sympa   14/20



Posté le 25 février 2006 à 13 h 28

Que dire de Showbiz...

Inégal, probablement, mais plaisant à l'écoute.
Pour découvrir Muse j'avais entrepris (comme je le fais généralement) de me prendre les albums chronologiquement. L'intro de "Sunburn" m'a surprise. Matt Bellamy, pas le meilleur pianiste du monde, non, mais la chanson est efficace. "Muscle Museum" fait très vite grimper le tout, enlevé par une belle basse et une voix accrocheuse. "Filip" et "Cave" sont assez ininteressants quand on y regarde de près, mais que dire, on pourrait attibuer ceci au fait qu'ils sont encore tous jeunots... Un "Falling Down" calé entre les deux vous transporte littéralement dans une autre dimension, on suit du début à la fin l'évolution de la voix de Matthew Bellamy, un réel plaisir.
Et la claque.
"Showbiz", justement, m'a foutu une belle claque. Une de leurs meilleures compositions, c'est admirablement bien ficelé, je n'ai absolument rien à redire.

"Unintended"... bizarre. Larmoyant, et génial en même temps, je l'estime assez difficile à qualifier.

Puis "Uno", "Sober"... Sympathiques, sans plus. Belle évolution sur "Escape, Overdue" franchement pas terrible, mais la dernière piste du disque "Hate This And I'll Love You", est magistrale.


Cet album, le tout premier du groupe Muse que depuis, j'ai suivi avec un grand intérêt, est en somme très inégal, on n'y trouve pas de réelle cohésion, on s'en prend un peu dans tous les sens, mais Showbiz annonce le ton. Certainement pas l'album de la décénnie, mais il a le mérite d'annoncer le ton. J'hésite maintenant entre le 15 et le 16 (hey, tout de même, j'suis presque fan !), mais je mets quand même 16, très bon, car les morceaux qui s'en détachent réhaussent considérablement le ton.
Très bon   16/20



Posté le 07 mars 2006 à 02 h 37

Il est des disques qui font du mal à la musique. Showbiz porte un coup dur au monde de la mouvance alternative: tout n'est ici qu'apparence. Semblant d'émotion, de douleur, de lyrisme. Plutôt que de jouer de la musique, Muse joue à faire comme si. Tout leur problème consiste à paraître être sincère en pratiquant une musique qui sonne faux en sonnant juste, qui semble intègre mais qui n'est qu'insipide. Peut-être ont-ils tenté de voir combien d'adolescent(e)s tomberaient dans un piège pour qui n'a pas forcément la chance de connaître des groupes qui en valent la peine. Et le guet-apens est tout prévu: gros son, "belle" voix, mélodies style "musique classique"...
On pourrait croire que pour une initiation à ce type de musique, Muse semble tout à fait convenir: mais c'est le pire des baptêmes. Tout ici dégouline de mièvrerie, de facilité outrageuse, de côtés "hard" comme disent les jeunes, de "quand même c'est un peu alternatif". Euterpe doit se retourner dans ses cieux.
Immonde !   2/20



Posté le 17 août 2006 à 22 h 09

Quand je vois certaines critiques, j'ai du mal à comprendre. Bien sûr on va me dire que je suis une pauvre adolescente post pubère qui ne connais rien à la musique et qui tombe facilement dans le piège commercial etc... Mais personnellement, je trouve que cet album génial. C'est un bon début pour un groupe, moi étant fan des Red Hot, je reconnais que leur 1er album était pas fameux fameux et Muse a su bien commencé. On les a souvent comparé à Radiohead mais j'vois pas d'où ça ressemble à Radiohead ! J'ai tous leurs albums et je trouve que la comparaison est nulle. Jeff Buckley pour Matthew ? Ok. On reconnaît là un petit air mais qui n'a pas ses influences ? Un groupe s'inspire de ce qu'il écoute. Bref, cet album est une petite bombe qui a son effet. "Sunburn" est magnifique, "Showbiz", "Falling Down", "Fillip" sont superbes et "Hate This And I'll Love You" cette chanson termine très bien l'album, elle est envoûtante, pleine d'émotion, c'est la meilleure de l'album à mon goût. Muse énerve, Muse emporte, Muse fait rêver ou fait chier. C'est un très bon groupe car soit on adore, soit on déteste, ils font tous en grand ces mecs la !
Excellent !   18/20



Posté le 26 août 2006 à 10 h 42

Muse est souvent comparé à Radiohead. Cette comparaison est justifiée mais pas forcément en mal car Radiohead a tellement bouleversé le paysage rock qu'il devait y avoir des groupes à suivre son chemin. Muse se situe dans cette veine MAIS apporte sa touche musicale avec des envolées lyriques de Matthew Bellamy alternant avec des passages calmes et des chansons qui montent en puissance. Par exemple la chanson "Unintended" montre la facilité au chanteur de passer d'une voix grave à l'aigu. La chanson "Showbiz" monte en puissance au fur et à mesure grâce aux instruments qui se font de plus en plus entendre et plus rapidement.
En résumé une réussite pour un premier album avec des chansons maîtrisées et une pointe lyrique novatrice.
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 27 août 2006 à 21 h 18

Showbiz est le premier album de Muse, un album excellent mais cepandant pas le meilleur ! Muse est un groupe original, unique (grâce à l'association de son rock puissant, et de la vie unique de notre cher Mathew Bellamy !).
Cet album est un chef-d'oeuvre de la première chanson à la dernière ! On commence tout d'abord par "Sunburn", qui nous met directement dans l'ambiance très spéciale du groupe avec cette intro au piano suivi de ctte fameuse voix (c'est le moment fatidique ou l'on se rend directement compte si on va devenir fan, ou non). Suit "Muscle Museum" un peu dans le même genre. puis arrive la littérale bombe "Fillip" ! La suivante change complètement de rythme, on passe d'un rythme soutenu à une balade où cependant Mathew nous entraîne dans son monde et là, on n'a plus envie de décrocher ! On revient ensuite au style précedant pour arriver à l'élément pertubateur du CD: "Unintended". Seconde balade, elle est cependant un peu ennuyante mais le trio anglais se rattrape directement avec la terrible "Uno" et l'enchaînement se poursuit jusqu'à la fin du CD pour se terminer en beauté avec "Hate This And I'll Love You" ! Et là, le seul reproche que l'on pourrait lui faire est que c'est déja fini !
En bref, un album excellent à se procurer d'urgence (si ce n'est pas déjà fait !) et à faire partager à tout le monde !
Excellent !   18/20



Posté le 26 juillet 2013 à 03 h 59

Groupe assez omniprésent dans mes oreilles à mon adolescence, puis un peu délaissé par la suite, je décide en ces temps de vacances de consacrer quelques heures a une écoute complète de la discographie de Muse.
Et si à l'époque mon album préféré était de loin Origin Of Symmetry, l'age et un certain recul m'ont fait dégager du reste ce premier opus plutôt que les autres.

Alors l'album : Mis a part "Unintended", qui m'a toujours un peu gavée au passage, toutes les pistes sont d'une efficacité redoutable. On ne citera pas la sublime "Sunburn" que tout le monde connaît. Pour moi, le gros point fort de Muse, c'est quand il nous font "danser" avec des morceaux comme "Muscle Museum", "Cave" et "Uno", nous montrant ainsi leurs influences classiques, tout en étant sobres et très agréables à l'écoute. D'autres titres comme "Showbiz", "Sober", "Escape" et "Overdue" se distinguent d'avantage par leurs montées en puissance jouissives.
Au final, ce Showbiz restera comme l'une des claques rock des années 90 (ou du moins de la fin des 90's si ça fait crier certains) : bien maîtrisé, pas trop criard, pas fatiguant, bien ficelé, s'écoute de la première à la douzième piste sans difficulté. S'il devait y en rester qu'un de Muse, ça serait celui-ci sans hésiter.

Par la suite, le trio nous proposera quatre albums plus irréguliers selon les morceaux car plus criards et parfois de mauvais goût, bien que parfois novateurs et rafraîchissants... Mais tous de niveaux à peu prêt équivalents selon moi. Je les aurai tous les quatre notés entre 13 et 15. Inférieurs à ce premier opus mais bel et bien supérieurs au dernier monstre sorti en date (The 2nd Law). Sur ce, je vais aller en dire un mot de celui-là tiens, pour bien montrer la nuance...
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
190 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :