Dionysos

Esch/Alzette - Luxembourg [KulturFabrik] - samedi 08 avril 2006

J'ai vaguement hésité à partiellement chroniquer ce concert de Dionysos où ma présence s'expliquait par le simple fait que Troy Von Balthazar y assurait la première partie. Et après réflexion, pourquoi pas rapporter les choses jugées épouvantables voire –dans ce cas- insupportables.

Je ne parlerai même pas du public qui à mon sens était en partie atteint d'inculture, de platitude et même de mesquinerie (en n'hésitant pas à déprécier la musique de l'ancien leader de Chokebore, à un volume de discussion suffisamment élevé que pour perturber l'écoute attentive de ceux qui l'étaient).

Bref, venons-en aux faits.
C'est sans véritable a priori sur le groupe français que je me suis plongé dans l'observation de leur effet scénique et l'examen de leur efficacité musicale et technique.
Dionysos démarre donc sa représentation avec effets lumineux et une certaine ardeur physique. Son meneur n'hésitant pas à secouer verbalement et physiquement son public.
Mais que se cache donc derrière les artifices de Dionysos ?
J'ai eu beau chercher ; je n'ai toujours rien trouvé.
Une technicité instrumentale exemplaire, pleine d'assurance, d'originalité, de recherche et de novation ? Non.
Une voix polyvalente, haute, faite de variations époustouflantes ? Non plus.
Le côté charismatique et amusant du leader ? Il déborde d'effets irritants et irritables et plonge même dans le ridicule. Ce mec n'est ni drôle, ni intéressant. Sur scène, du moins. Ses histoires et sa vision des choses sur le hard-rock, les punks ou encore sur la vie sexuelle de ses musiciens, on s'en fous, surtout si c'est insipide.
Dionysos fatigue et joue même trop longtemps à mon goût.
Ce chanteur m'exaspère de titre en titre, et de secondes en secondes.
Ca finit par puer l'égocentrisme. Et puis, ça prend vachement à la gorge.
Toutes les mouches ou autres insectes n'ont probablement pas survécu à l'asphyxie.
Dionysos, c'est véritablement chiant et répétitif. Où est donc la créativité ?

La délivrance tombera après plus de 90 minutes et quelques arrêts de jeu qui m'ont paru interminables. Dionysos s'arrête enfin : Merci !


Nul   3/20
par X_Cosmonaut


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
56 invités et 1 membre :
Francislalanne
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?