Dionysos

Paris [Olympia] - lundi 12 décembre 2005

 Dionysos
Fort d'un troisième album plébiscité par les fans et d'une réputation scénique qui n'est plus à démontrer, Dionysos débarque donc en terrain conquis d'avance.

La première partie est assurée par John Parish. Si les qualités de producteur de l'homme sont indéniables [PJ Harvey, Sparklehorse, Dominique A, et le dernier Dionysos], j'avoue avoir eu du mal avec ses chansons, qui ont réussi à calmer toute une salle qui ne demandait qu'à sauter dans tous les sens. La fin du set était cependant plus agréable.

Place à Dionysos, de faux arbres façon Tim Burton décorent la scène. Le concert commence avec une petite musique que n'aurait pas renié Danny Elfman, les musiciens arrivent les uns après les autres, empoignent leurs instruments, et c'est à ce moment-là que Matthias accourt, plonge par terre, harangue le public, et c'est parti pour près de 2 heures de folie furieuse !
Le set est composé essentiellement de morceaux du dernier disque, alternant parties acoustiques entêtées, et déferlantes électriques. Et si l'adaptation des morceaux sur scène ne livre pas de surprise particulière, si l'on sent poindre ça et là une machine bien huilée derrière tout ce vacarme, le côté festif du concert et le dynamisme du groupe font que tout le monde passe un excellent moment. Un regret : le choix des morceaux, trop de morceaux de Monsters In Love à mon goût.
Et Matthias, très bavard entre les chansons quand il n'est pas interrompu par les groupies, nous gratifiera de ses habituels slams dont un qui le fera escalader le balcon de l'Olympia, pour ensuite redescendre dans la fausse à partir de ce même balcon.
John Parish reviendra rejoindre le groupe pour "Giant John". Autre surprise, le clin d'oeil au Louxor de Philippe Katerine, puisque nous aurons droit à 2 'Et je coupe le son ............................. et je remets le son' lors d'une interminable "Song For Jedi".


Bon   15/20
par Francislalanne


  Setlist :

Giant Jack
L'homme Qui Pondait Des Œufs
Miss Accacia
Old Child
Tes Lacets Sont Des Fées
Le Retour De Bloody Betty Boop
Déguisé En Pas Moi
Mon Ombre Est Personne
John McEnroe's Poetry
La Métamorphose de Mister Chat
Chocolate River
Neige
-----------------------------
Giant John
Thank You Satan
Song For Jedi // Coccinelle (1er couplet)


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
229 invités et 1 membre :
Jekyll
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?