Baby Shambles

Paris [Rock En Seine] - vendredi 26 août 2005

Mon Dieu, quel foutage de gueule !
Plus d'une heure de retard, un changement de scène, une performance chaotique, seulement 4 titres ...
Il faudrait que Doherty arrete de se la péter 'sauveur du rock' parce que ce qu'il a fait à Rock en Seine, c'est se foutre du monde. De la merde en barre. Et ce n'est pas les groupies hurlant 'Peeeeeeeeete !' à qui mieux-mieux qui sauveront l'affaire ...
Rien, ce jour-là, Baby Shambles n'a rien donné.
Ah ça oui, le mec est joli garçon, il a fier allure, un charisme certain, mais des gars comme ça, on en croise partout.
Des musiciens gachant leur talent comme lui, il n'y en a qu'un.
Monsieur Pete doit penser que c'est 'rock' de se faire arreter tous les 2 jours, de planter les concerts etc ... mais ce qui aurait été rock, c'est un putain de bon concert pour oublier les frasques et que la musique parle.
Bref, à la fin, tout le monde a pensé pareil : putain de loser.


Nul   3/20
par SebastianMelmot


 Moyenne 2.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 11 février 2006 à 21 h 01

Mais qu'est-ce que c'est que ce groupe ? ... J'attendais avec impatience de voir comment allait évoluer Pete Doherty, après les désespérement moyens Libertines.
Je m'installe donc vers le milieu de la fosse attendant le début du concert. Et là, j'apprends que celui-ci est décalé d'une heure et demie, et sur une autre scène. Première réaction : 'Ca y est, ce con il s'est encore défoncé, il va être incapable de rien' ... Et j'avais raison !
Je me pointe donc en avance sur la petite scène. Ils nous font encore poirauter 20 minutes ! Enfin le concert a commencé, si on peut appeler ca un concert. Une sono mal réglée, un groupe déchiré ... Ce cher Pete s'arrêtait entre chaque chanson pour se sirotait une vodka orange : déjà qu'il était dans un sale état, ça n'a pas arrangé les choses. Niveau musique : on est face à du très moyen ! Les mélodies sont insipides, le chant pompé sur la voix de Kurt Cobain, mais en pourri, un Oscar Wilde de pacotille. Bref, tout dans l'allure rien dans le son. On dirait qu'ils n'aiment pas la musique.
Sur le coup, on est quand même content, on assiste à un concert punk. On rêvasse, on pense aux Sex Pistols, et on en oublierait presque le pitoyable spectacle qui se déroule sur scène. De toute façon, on ne loupe pas grand chose.
Le concert se termine. Pete Doherty nous gratifie d'une dernière frasque en apparaissant complètement bourré derrière la scène. Les groupies en folie se ruent sur lui (-il parait qu'il en a embrassé une-). Je m'en suis allé, à moitié déçu à moitié écoeuré !
Exécrable ! !   1/20





Recherche avancée
En ligne
245 invités et 2 membres
X_Lok
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard