Girls In Hawaii

Marseille [Le Moulin] - vendredi 18 mars 2005

Encore un concert de Girls In Hawaii (le 3e de la série)... et encore une belle soirée...
Ce coup ci le "rendez-vous" est fixé au Moulin, petite salle marseillaise à l'ambiance plutôt sympathique.
Après une journée mouvementée, c'est un soulagement d'arriver devant la salle, son billet bleu à la main, et un petit sourire aux lèvres.
La soirée commence joyeusement avec le quatuor Austin Lace, 100% belge eux aussi. On reconnaît bien vite la "patte" from Wallonie dans la sonorité des morceaux de ce groupe bien agréable à écouter. Des chansons mignonnes, rigolotes parfois, toutes fraîches et teintées de pop acidulée. Une mise en scène tout aussi chouette avec des grosses fleurs peintes dispersées ça et là sur la scène, et un jeu de lumière assez travaillé.
Un bon début donc pour se plonger dans cet univers un peu enfantin et plein d'innocence si cher à nos 6 belges.
Le set d'Austin Lace se termine avec un morceau dédicacé à Daniel, bassiste de Girls in Hawaii, qui viendra accompagner les musiciens pour une petite danse so... funny !!!
La salle se rallume et la scène prend vite des allures "hawaiiennes" avec les désormais célèbres vieilles télés de Girls In Hawaii.
La lumière s'éteint, les premières images apparaissent sur les écrans, une petite musique calme nous plonge dans l'ambiance... et voilà les six "filles" qui s'installent à leur places respectives.
Le concert débute comme l'album, une sorte de "réveil" en douceur avec "9 AM", suivi de près par "Short Song For A Short Mind" et "Time To Forgive The Winter" (avec le beau soleil qu'il fait depuis quelques jours sur la région, on lui a bien vite pardonné à l'hiver !).
Puis Antoine, le chanteur, prend la parole pour nous saluer. Il avoue que le groupe est fatigué, mais ce sont des choses qui arrivent, et ce n'est pas pour cela qu'ils ne se déchaîneront pas !
Nous profitons ensuite des morceaux (dans le désordre !): "Found In The Ground", "The Fog", "Organeum", "Flavor" (toujours aussi monumentale en live !), "Bees And Butterflies" (version "live" tellement entraînante !), etc... Nous avons aussi droit à une reprise de Neil Young, à un morceau d'Evil Superstars intitulé "Baby"...
L'instrumentale "Road To Luna" fait son effet et met tout le public en transe (!).
Le concert se termine "pour de bon" (après 2 rappels) avec une chanson à la guitare acoustique jouée par Brice (l'un des nombreux guitaristes).
Et voilà c'est déjà fini... la sécurité évacue bien vite la salle... on se dirige alors vers le hall, un peu déçu de devoir partir. En chemin on croise les membres de Polyéthylène (qui faisait la première partie de Girls In Hawaii lors du précédent concert à Marseille), on échange quelques mots pour savoir où en est le groupe.
On va ensuite vite au distributeur de sousous pour acheter Easy To Cook, le premier album d'Austin Lace. On en profite pour se le faire dédicacer (les 4 musiciens sont là) et pour remercier le groupe pour leur prestation très sympa et prometteuse (enfin on espère...).
Et puis on aperçoit Brice et Christophe (respectivement guitariste et guitariste/clavier de Girls in Hawaii) qui viennent dire un petit bonsoir. Alors on va les déranger quelques instants dans leur conversation, pour leur dire une fois de plus mille mercis pour cette soirée qu'on est pas prêt d'oublier. On se sent toujours un peu ridicule à venir tout simplement dire "merci", mais ils ont l'air plutôt contents alors on se dit que finalement ça vaut le coup. On conclut la conversation en espérant les revoir très vite avec un nouvel album tout frais, tout beau, et encore tout plein de jolies mélodies comme celles qui nous ont bercées ce soir-là.
Et on rentre chez soi... dans la voiture on se remémore avec les copains des p'tits moments du concert, on partage des avis et on se dit surtout qu'on vient de passer une bien belle soirée. Merci à Girls In Hawaii, une fois de plus !


Excellent !   18/20
par Stella


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
152 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?