Girls In Hawaii

Zürich - Suisse [Rote Fabrik] - mardi 22 juillet 2008

Les Girls In Hawaii arrivent sur cette scène installée en plein air dans cette ancienne usine de tissage mécanique aux briques rouges. Quelques applaudissements timides, rigueur et réserve suisses obligent.
On commence donc avec un morceau du nouvel album, beaucoup de rythme et de puissance. Juste de quoi bien réveiller l'esprit et le corps.
"Salut on est les Girls In Hawaii, on a fait 10h de bus pour venir depuis la Belgique, on est super contents d'être ici ce soir et dans trois jours au Paléo. On va vous faire une chanson qui parle du temps qu'il fait dans notre Belgique natale."
"The Fog". La grosse basse me fait vibrer la gorge pendant les deux, trois minutes de l'introduction. La pression monte avec la voix jusqu'à la grosse claque donnée par le batteur qui lance vraiment le morceau. L'impression donnée par le premier titre joue est confirmée: Girls In Hawaii sur scène n'a rien à voir avec le CD du dimanche que j'écoute dans mon bain pour m'aérer la tète âpres une grosse soirée. Tout en gardant leur côté atmosphérique et planant, les morceaux live deviennent électriques et puissants. Ils se ressentent physiquement.
Le constat est d'autant plus frappant sur un "Flavor" avec ses gros coup de massues qui feraient mourir de honte n'importe quel beat techtonik. Ca saute, ca bouge la tête mais ca reste planant. Les musiciens échangent les rôles (le bassiste au chant, le guitariste à la percu, le clavier à la guitare...) mais aucun dépaysement, tout est en parfaite harmonie. Et même si lorsque l'un des guitaristes (cheveux longs) se met à chanter, l'on croirait vraiment entendre Jason Lytle des Grandaddy, le groupe garde son identité.
Seul note négative: le rappel. Le chanteur principal et le guitariste aux cheveux longs reviennent faire un et unique morceau. Guitare acoustique et xylophone, l'air est assez triste et calme. J'ai cru comprendre qu'il s'agirait de "Fireman" surement présent sur le nouvel album, qu'il va falloir que je me procure.
Le concert se termine comme ca. Les gens se sont calmés et le groupe part sous les mêmes applaudissements timides que ceux du début. Comme si Girls In Hawaii voulait laisser cette impression de groupe calme et mélancolique ? Tant mieux, ainsi, chaque concert sera une surprise, chaque fois ca sonnera comme quelque chose de nouveau.


Exceptionnel ! !   19/20
par SuperWam


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
172 invités et 2 membres
Vamos
Ben147
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :