Girls In Hawaii

Reims [Festival Magnitudes - L' Entrepôt] - vendredi 22 octobre 2004

Me voilà donc enfin devant l'un des micros phénomènes rock de cette année 2004, devant en tout cas la sensation Belge du moment, les Girls in Hawaï !

Précédés ce soir par leurs compagnons de tournée et non moins compatriotes Ghinzu, les six membres des Girls in Hawaï font leur entrée (déjà) triomphale, acclamés par un public étonnamment jeune, et terriblement fan ! Comme à leur habitude (semble t-il...), un large écran de fond de scène projette pendant toute la durée du set, de petits films en couleurs ou noir et blanc, qui se marrient à chacune des chansons. Girls in Hawaï installe de cette façon son univers, mélancolique, atmosphérique, bercé par les synthés et fréquemment foudroyé par des envolées de guitares lyriques.
Le combo venu de Belgique embaume sa prestation d'une forme de spleen très soigné, presque maniéré, bien souvent mortifié par un son rock progressif, bâti parfois en crescendo, tendu et désabusé. A plus d'un titre, le groupe flirte avec le post-rock (on laisse volontiers échapper une ou deux pensées vers Godspeed You!Black Emperor), sans jamais sombrer dans le malaise sonique malgré tout.
Ce qui est étonnant ici, c'est que les six garçons réussissent dans une même soirée, à présenter aussi bien des morceaux qui évoquent la candeur des Beach Boys par moments, que d'autres beaucoup plus tendus, sauvages et mélancoliques. Surprenant !
Il n'en demeure pas moins que pendant près d'une heure trente, les Girls in Hawaï tiendront en haleine leur auditoire, à la fois capable de s'envoler réellement tout en restant solidement accroché à leur prestation énergique et poétique. Au milieu de leur univers, le combo démontre toute son expérience de la scène et maîtrise l'exercice.

S'achevant sur un rappel bruitiste et destructuré, ce concert [ l'un des derniers de cette tournée pour le groupe, dixit le chanteur ] se révèle tout à fait intéressant et réussi, même s'il ne m'a pas transcendé ; Girls in Hawaï offre une prestation très honnête et captivante, sans être non plus ultra originale ou garguantuesque. Pas grand chose à leur reprocher donc, si ce n'est ce penchant Thomyorkesque du chanteur qui à force, pourrait devenir lassant (et qui est réellement inutile !!).
En résumé, une soirée placée sous le signe de la "Belgitude", qui aura tenue toutes ses promesses.


Bon   15/20
par GirlfromMars


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
104 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :