Calexico

Paris [Le Trabendo] - lundi 18 septembre 2000

Après avoir écouté et réecouté l'album The Black Light, l'impensable se produit : mon groupe préféré, le collectif CALEXICO composé de membres de Giant Sand et d'un vrai orchestre de Mariachis mexicains, passe par Paris pour sa tournée européenne.

Dans une salle de 200 personnes car encore peu connu (l'album Hot Rail vient juste de sortir), Joey Burn et son groupe livrent un set complet et varié.
L'ambiance neo-country est là, le public debout près de la scène, dans une chaleur moite, participe à la fiesta mexicaine.
Tout y passe : instrumentaux à la Morricone, singles Western : "Ballade Of Cable Hogue" ou "The Ride" ; ballades folk ou jazzy, où guitare-slide, trompette à la Miles Davis, xylophone et marimba s'entrecroisent.

Ce soir là, la magie est apparue, à un tel point qu'à la fin du concert, beaucoup se sont demandés si ils n'avaient pas vu un mirage, comme ceux que l'on rencontre en plein désert ... mexicain bien sûr !


Intemporel ! ! !   20/20
par Swan


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
99 invités et 1 membre :
Reznor
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused