Calexico

Strasbourg [La Laiterie] - samedi 23 avril 2016

 Calexico
Voir Calexico en concert a été une bonne raison et une très bonne idée pour venir se réchauffer en ce froid soir d'avril.

Le groupe originaire de l'Arizona a eu vite fait de se joindre à la chanteuse guatémaltèque, Gaby Moreno, qui ouvrait alors dans la grande salle strasbourgeoise et ce fut réciproque pour le reste de la soirée, dans une ambiance festive colorée sur des routes entre les sierras et les cactus. Oui, la Fête de son grand F, avec des échanges vifs et chaleureux entre les musiciens et le public, où ce dernier ne manquera pas de clamer en plus un joyeux anniversaire au batteur John Convertino à l'occasion. Connaissant personnellement peu le répertoire au-delà de l'album Feast Of Wire, l'atmosphère a eu tôt fait malgré tout de dissiper l'appréhension ressentie d'avant concert. Ayant reconnu quelques titres tels que "Fake Fur" (dans The Black Light), le très entraînant "Corona" (en bonus dans Feast Of Wire) ou "Crystal Frontier", des reprises seront également de la partie comme celle de "Le Temps De L'Amour" de Françoise Hardy interprétée par Gaby Moreno au début, chanteuse qui a révélé progressivement aux oreilles sa jolie voix, sans omettre le "Kiss" en dernier hommage à Prince récemment décédé, ainsi que "Alone Again Or" du groupe des sixties, Love.

Vivre un concert de Calexico ce soir-là, a été de voyager dans un pays musical, où le country rock frontalier cher au groupe et les cuivres latinos nous baladaient entre ombre et soleil. Présenté par un Joey Burns heureux apparemment d'être revenu sur cette scène d'Alsace, le groupe a livré un concert généreux (deux rappels en plus) devant un public très redemandeur. De mémoire, je n'avais pas connu pareille ambiance de tous les passages vécus dans cette grande salle de La Laiterie.

Haut les coeurs !

Inoubliable !


Exceptionnel ! !   19/20
par Pascha


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
188 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?