Ministry

Relapse

Relapse

 Label :     13th Planet 
 Sortie :    lundi 26 mars 2012 
 Format :  Album / CD   

Combien cela faisait-il d'années que je n'avais pas écouté un album de Ministry ? Rien depuis le Dark Side Of The Spoon de 1999. Autant dire une éternité. Il était pourtant toujours bien présent et bien actif le Al, toujours révolté.
Il faut dire que la pochette de Relapse ne fait guère envie, non pas parce qu'elle dégoûte mais plutôt parce qu'elle est tout simplement moche. Et pourtant, ça riffe velu à l'intérieur, et on le comprend dès les premières mesures de "Ghouldiggers". Ministry a toujours eu le chic pour balancer des sauces énormes en ouverture de ses albums, et ce titre ne déroge pas à la règle. Puissant, typique du style ministériel, on se fait remuer à grands coups de metal-thrash industriel.
"Double Tap" enchaîne sur un beat de malade. Putain, comment il est féroce ce titre ! La grosse patate des jours de liesse !
Naturellement, je me dis que j'ai été bien con de laisser filer toutes ces années, que j'ai manqué des albums de choix et, pris d'un soudain remord, je cherche les skeuds qui m'ont dépassé. Si je mets de côté l'aspect un peu lourdingue des samples systématiques en introduction de chaque morceau, y a encore "Free Fall" qui tabasse sec. Vitesse, puissance, gros refrains, même des bons gros solos hystériques ! J'aime bordel ! Et puis la voix d'Al c'est toujours quelque chose quand même, il a ce timbre unique et immédiatement reconnaissable, le truc qui calcine le slip !
Mais comme toujours, il y a la baisse de régime. "Kleptocracy" est un titre moche, à la fois lourdingue et doté d'un refrain mélodique agaçant qui me fait penser à du mauvais Biohazard. En fait, ce titre me rappelle pourquoi j'ai décroché de ce groupe : je ne l'ai jamais trouvé capable de pondre un album correct de A à Z. Y a toujours trop de titres qui m'emmerdent. Et si "United Forces" est aussi bon, c'est tout simplement parce que c'est un morceau de ce putain de groupe qu'est S.O.D. ! Et encore, Ministry réussit a ramollir une chanson vieille d'au moins quinze ans ! Cela commence à franchement sentir le pétard mouillé, le préliminaire bien cochon qui finit en triste missionnaire ! Et ces solos qui n'apportent rien, faut arrêter !
Tout le reste de l'album est à l'image de mes derniers commentaires. On se mord gentiment la queue, certaines compositions sont carrément mauvaises ("Weekend Warrior" notamment) et à moins d'être un pur inconditionnel du groupe, je ne vois pas qui cet album pourrait séduire.
En conclusion, je reste sur mon idée première, à savoir que Ministry n'aurait jamais dû sortir autre chose que des E.P., incapable qu'il a (presque) toujours été de tenir la distance. Les riffs sont anecdotiques, ça manque d'âme et de fureur.


Passable   11/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
192 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...