The Jesus Lizard

Blue

Blue

 Label :     Capitol 
 Sortie :    mardi 05 mai 1998 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Nous pourrions écrire beaucoup de choses sur THe Jesus Lizard : qu'ils ont inventé un style, que le groupe est devenu culte, qu'à présent les musiciens jouent dans différents groupes eux-mêmes appelés à devenir cultes, on pourrait louer leur intégrité, leur dévouement à la cause rock, leur attitude sans compromis, bref, cirer les pompes de l'underground et dire qu'il faut absolument posséder une galette de ce groupe chez soi histoire de ne pas passer pour un gros naze, c'est entendu. Reste que nous sommes là pour parler musique, que je n'ai jamais acheter un skeud en fonction des modes et de ce qu'il est de bon ton d'avoir chez soi et que je ne juge donc qu'à l'aune de mes oreilles selon la bonne vieille technique du "j'aime - j'aime pas." Et le lézard qui marche sur l'eau, j'aime...
Shot m'avait déjà bien mis à l'amende, Blue m'achève en finesse. Déjà, le son est moins massif, moins compact que sur les réalisations précédentes, mais si le groupe semble perdre en puissance (et cette impression est bien vite balayée par l'écoute de "Eucalyptus" ou de "Postcoital Glow"), il y gagne en finesse (dès le premier morceau "I can Learn" et ses harmoniques à tomber) et en mélodie, sans jamais tomber dans le commercial et le single radio. "A Tale of Two Women" est touché par la grâce, s'écoute en boucle tant le refrain soulève en vous un flot d'émotions et les textes sont définitivement au-dessus du lot... "She helped her son sleep by giving him Cognac {...} Leaving Paradise, Living paralyzed, Happily anesthetized"...
Cet album s'écoute comme on lit un John Fante... on respire la poussière, l'odeur du bitume surchauffé, avec l'envie viscérale de rouler de nuit, une bouteille de whisky coincé entre ses cuisses... Les 12 titres défilent, nous racontent des histoires d'alcool et de lose, aussi secs qu'un verre de tord-boyaux, pour nous laisser chancelant sur un "Terremoto" instrumental clôturant idéalement ce "Blue" en y laissant entrer un peu d'air frais... Un album qui donne soif...


Très bon   16/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
116 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead