The Hellacopters

Cream Of The Crap! Vol.1

Cream Of The Crap! Vol.1

 Label :     Psychout 
 Sortie :    mercredi 23 janvier 2002 
 Format :  Compilation / CD  Vinyle   

The Hellacopters est un groupe à l'éthique très particulière. Ils acceptent, par exemple, toute proposition de split ou de 45 tours venant d'un petit label. Et ce pour permettre à des groupes de se lancer et à des labels de gagner un peu d'argent grâce au nom Hellacopters. Du coup, leur discographie foisonne de vinyles plus ou moins introuvables qui font la joie des spéculateurs. Pour pallier à cette dérive, tous les morceaux inédits sont regroupés en compilations dont Cream Of The Crap! Vol.1 est la première.

La pièce la plus rare figurant sur ce double vinyles est sans conteste le premier 45 tours du groupe : Killing Allan. Complètement introuvable et repressé à foison par les pirates, les morceaux de ce disque sont enfin disponibles de manière officielle. A l'écoute, on peut à la fois se rendre compte que le groupe possède une fougue et une rage rock'n'roll énormes depuis sa formation et également du chemin énorme parcouru. On retrouve la production lo-fi du premier album et les titres, plus Stoogiens que jamais, dégagent une énergie électrique et punk du meilleur effet. Les morceaux n'apparaissent pas chronologiquement sur cette compilation, tout se mêle : titres inédits et reprises plus ou moins réussies pour former au final une bon grosse mille-feuille gorgé de rock'n'roll. En vrac, on retrouve donc les morceaux des splits avec Rocket From The Crypt, New Bomb Turks et Electric Frankenstein et des titres figurants sur des 45 tours divers. Rayon morceaux inédits, quelques perles sortent du lot et auraient largement mérité leur place sur un album. Les trois premières salves de la compilation, "Thanks For Nothing", "Crimson Ballroom" et "Makes It Allright", en sont sûrement les morceaux les plus élaborés. Datant de 1999, ils confirment que les Hellacopters ont atteint une étape dans le développement de leur style. Techniquement excellents, parfaitement en place et débordants de le feeling, ces titres valent à eux seuls l'achat du disque. Côté reprise on côtoie le pire comme le meilleur. "Gimme Shelter" des Rolling Stones n'arrive pas à la cheville de l'original (mais qui peut faire une bonne reprise de ce morceau ??) alors que "The Creeps" de Social Distortion ou "I Got A Right" des Stooges, même s'ils n'apportent pas grand-chose, ont le mérite de balancer un minimum de décibels. Par ces covers, le groupe assume pleinement et honnêtement ses influences premières.

Cette compilation n'est sûrement pas le meilleur disque pour commencer avec les Hellacopters mais comblera les fans du groupe. Tous ces morceaux enfin réunis permettent de compléter sa discographie sans se ruiner à chercher les multiples disques du groupe.


Très bon   16/20
par Abe-sapien


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
229 invités et 1 membre :
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus