Beastie Boys

Hello Nasty

Hello Nasty

 Label :     Grand Royal 
 Sortie :    mardi 14 juillet 1998 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Sur la pochette, on peut admirer nos pieds nickelés hip-hop hilares, serrés dans une boite de sardine interstellaire, en partance pour une hypothétique galaxie rêvée, un eden ou l'on mélange le rap, l'electro 80's, la pop, Lee Perry, et la bossa sur 22 titres et 66 minutes.

Les Beastie Boys ont encore grandi, ils ont quelques cheveux blancs aux tempes mais sont toujours aussi excitants.
En oubliant le visuel du disque, on peut tout de même parler d'ovni musical, carburant à 12000 idées/minutes.

Je ne sais pas si c'est l'arrivée du DJ virtuose Mixmaster Mike qui leur a donné cette énergie, cette fraîcheur, cette envie d'innover, mais une fois de plus les Beastie Boys ont surpris leur monde avec cet album. Encore aujourd'hui il est unique, personne n'a osé s'aventurer dans les contrées étranges que la navette Beastie a défriché en 1998.

Le plus surprenant reste sans doute cette deuxième moitié d'album, ou les trois new-yorkais ajoutent une couleur inédite à leur palette. Après nous avoir asséné une demi-heure durant des rap électroniques ultra-sophistiqués, ils nous cueillent avec quelques morceaux bossa, limite tire-larmes, chantés avec fragilité et subtilité. Vient ensuite une fin d'album avec des relents de Jamaïque, et une toute dernière chanson délicate pour aller au dodo.

Et nous de rester bouche bée.


Intemporel ! ! !   20/20
par Vlapush


 Moyenne 17.33/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 18 décembre 2006 à 08 h 49

Les Beastie Boys c'est un véritable laboratoire du groove déviant, un groupe qui à pas mal tenté, pas mal réussi mais qui est loin d'avoir toujours été homogène dans ses compositions. Avec ce bref résumé on aurait presque tout dit.

Hello Nasty c'est d'abord des fulgurances musicales de très haut niveau, une fusion de hip hop de rock de bruit kitchissimo-bizarro-décalés. Le franc délire espagnolisant de "Remote Control" ou le "Super Disco Breakin" sont en plus de véritable tube en puissance.
Alors il est où le problème ? Le problème c'est que la chose en question c'est plus d'une heure de musique, 22 titres chiés sur la même galette et que la musique ce n'est pas un sprint sur un ou deux morceaux mais une course de fond sur tout l'album. Malgré le nombre impressionnant de bonnes idées, il ne tient pas la distance et devient un peu longuet, avec au passage quelques titres bien insipides comme "Can't, Won't, Don't Stop". Dommage, c'était pourtant parti sur des bonnes bases.

La chose est quand même très loin d'être médiocre. Bref un disque sympa que je viens visiter de temps en temps comme j'irais voir un vieux pote.
Sympa   14/20



Posté le 29 juillet 2008 à 19 h 51

Les Beastie Boys ont réussi avec insolence à concilier nombre de courants musicaux durant leur carrière. Hello Nasty en est, avec Check Your Head, la plus belle démonstration. C'est du rap ? Ouais... Du rock ? Aussi... De la pop ? De l'électro ? Ça aussi ouais, et bien plus encore...
Les Beasties crient, chantent, hurlent, rappent, déconnent sur des instrus rock, soul, jazz, pop, électro... Les vingt-deux pistes qui composent cet album sont toutes géniales, toutes pétaradantes, ça met de bonne humeur, c'est groovy, parsemé de trouvailles musicales, bref c'est n'importe quoi mais c'est maîtrisé de bout en bout. Et le résultat, le voici : c'est de la bombe.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
182 invités et 3 membres
EmixaM
Jetjet
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques