Beastie Boys

Hot Sauce Committee Part Two

Hot Sauce Committee Part Two

 Label :     Capitol 
 Sortie :    mardi 03 mai 2011 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Début 2009 les Beastie Boys sont bien occupés : ils enregistrent le successeur de To The 5 Borroughs (qui doit sortir en septembre) et puis il se lancent dans une grand tournée US. Au mois de juin ils jouent au festival Bonnaroo, sans savoir que ce sera leur tout dernier concert. Peu de temps après Adam Yauch est malheureusement diagnostiqué d'un cancer... L'aventure Beastie boys vient de prendre un sacré coup dans l'aile : tournée annulée, disque repoussé... MCA nous quittera en 2012. L'aventure Beastie boys s'arrêtera nette dans la foulée.

Malgré tout en 2011, ce nouvel album, Hot Sauce Committee Part Two voit le jour. Et si à l'époque de To The 5 Borroughs ils avaient quelque peu déçu, on peut se rendre compte immédiatement que nos 3 lascars n'ont rien perdu de leur talent, ni de leur fougue surtout. L'album commence par un cri de guerre : "Make Some Noise" qui semble être le leitmotiv général de cet album : du boucan et du boucan ! Les Beastie Boys sont coutumiers du fait (rappelez vous de leur tout premier album !) mais là ils le font à coup d'électro bien vénère et d'une production bien lourde : "Make Some Noise, Ok, Too Many Rappers, Funky Donkey, Lee Majors, Crazy Ass Shit"...Écouter ce disque à fort volume revient fatalement à s'attirer des ennuis avec les voisins. Même si deux morceaux, notamment "Dont Play" à forte influence reggae avec en feat Santigold et le chouette instrumental " Multilateral Nucléar" tentent d'adoucir un peu le propos...

Alors ok, l'album est certainement en deçà des III Communication et autre Hello Nasty, on sent bien que nos 3 lascars ont commencé à vieillir, qu'il n'y a plus 20 idées qui se bousculent par morceaux, que l'album ne part pas dans tout les sens comme à la grande époque. Et d'ailleurs il est assez court, 45 petites minutes alors que leur albums passés duraient généralement plus d'une heure... Ok. Mais reste un savoir faire hors pair, une énergie énorme (que dis je... dantesque!!) qui rattrape toutes les faiblesses, une homogénéité et une complémentarité entre nos 3 Mc's toujours aussi peu commune. Un album que bien des rappeurs reverraient d'écrire.

Dernier grand disque pour un très très grand groupe.


Excellent !   18/20
par Papagui


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
184 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :