Adam Green

Adam Green

Adam Green

 Label :     Rough Trade 
 Sortie :    lundi 11 mars 2002 
 Format :  Album / CD   

Hop, en bon adepte du n'importe quoi, je finis par le début. Car adepte du n'importe quoi, il faut l'être pour apprécier à sa juste valeur l'oeuvre d' Adam Green, jeune homme qui inventa un courant qui existait avant lui, l'anti folk.

En 2002, Adam avait encore les cheveux courts et son style, musical comme pour les pochettes, n'etait pas encore tout à fait émancipé de sa période Moldy Peaches. Néanmoins, en 10 titres, il apparaît rapidement comme beaucoup plus que le personnage de jeune branleur stupide auquel beaucoup sont tentés de le cantonner (lui même le premier d'ailleurs apparemment). Son sens du collage donne des titres incroyables, du type "Mozzarella Swastikas". L'amateur en herbe (en bonne herbe sans doute) y trouvera donc tous les ingredients qui font d' Adam, un artiste à part dans notre paysage musical.

Le plus grand maître de l'ironie depuis Jarvis Cocker, et quand même le seul type capable de faire de l'humour pipi-caca, une forme absolue d'élégance.


Très bon   16/20
par To7


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
40 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :