Adam Green

Jacket Full Of Danger

Jacket Full Of Danger

 Label :     Rough Trade 
 Sortie :    lundi 13 mars 2006 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Adam Green est en forme et nous livre déjà sa (première ?) cuvée 2006. Autant le dire de suite, c'est un bon cru, autant sur la quantité que sur la qualité ! Et même si tout n'est pas très bon, les chansons d'Adam ont l'avantage de ne jamais être excessivement longues (15 titres, deux minutes par titre en moyenne, une demi-heure de musique décalée), ce qui me satisfait totalement, je pense que la modération permet d'apprécier pleinement les choses ... et puis les merdes sont vite passées !

Adam a encore quelque chose à dire, encore à rigoler sur des conneries, faire de la musique, comme il la sent vraiment venir. Ceux qui connaissent un peu le parcours musical de cet anti-folkeux très doué dans son genre, seront dans un premier temps déçus, puis enthousiastes de voir que cet album accroche finalement, retrouvant alors un peu le même effet qu'avec Gemstones.
Encore pour ceux qui connaissent, Adam Green ne manquera pas ici l'expérimentation vocale, et musicale (comme il en avait déjà pas mal l'habitude) souvent en faisant mouche, parfois en s'écrasant minablement dans la médiocrité ... Peu importe, qui ne tente rien n'a rien !
On sent la musique d'Adam comme ayant légèrement mûri, mais tout en gardant ce côté un peu décadent et complètement surprenant. Ecoutez des morceaux comme "Novotel", "Hollywood Bowl", "Jolly Good" ou encore "Drugs", et vous devriez vous en apercevoir par vous-mêmes.
"Nat King Cole" est presque déjà un tube, rythme de guitares éffrénées, et voix des plus graves et des plus entrainantes. J'aime ce genre de tube !
Je précise que cet album a aussi son "No Legs" (cf. Friends Of Mine, chanson complètement délirante justifiant qu'il n'y a pas de mauvaise façon de baiser une fille sans jambe ?!! Enfin, écoutez Friends Of Mine, si ce n'est déjà pas fait). Ainsi donc, cet album se termine sur une chanson nommée "Hairy Woman", que l'on traduirait littéralement par 'femme velue' !! Voyons Adam ... un peu d' respect !
C'est les anglophones qui doivent se marrer, je pense !


Très bon   16/20
par TheWayYouSmiled


  L'édition vynile sort en avril 2006.


 Moyenne 14.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 29 mai 2007 à 08 h 33

2006. Un nouvel album par Adam Green après l'essentiel Friends Of Mine et l'inégal mais jouissif Gemstones pour nous faire sourire des oreilles. On classe ca où ? On va peut être un peu attendre avant de le classer vu les arguments qu'il a pour plaire on ne va pas s'en priver aussi vite.
Superbement enregistré laissant moins la place au déglingué, A Jacket Full Of Danger se révèle aux premières écoutes un album de haut vol. Quelques écoutes plus tard, on le divise en deux catégories : le très bon et le plus ou moins correct. Adam se prend pour Sinatra sur fond de musique bien réparti : ni trop feutré ni trop puissante, sur un peu plus de la moitié des titres il n'y a vraiment rien à jeter. Mais, car il y a un mais, Adam a un peu trop tendance à s'enfermer dans son image de crooner pornochestral tirant parfois sur le scato et autres vices et ca tend un peu à tourner en rond par rapport aux albums précédents. Malgré un talent certain et des chansons courtes pour aller direct à l'essentiel ca commence réellement à manquer de nouvelles idées mélodiques et ou textuels. Mais les crooners c'est comme les grands crus c'est meilleur en vieillissant, ça promet du bon à condition qu'il se lâche dans ses structures musicales autant que dans ses textes

En conclusion ca nous fait un gros correct ou un petit pas mal
Pas mal   13/20







Recherche avancée
En ligne
77 invités et 1 membre :
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...