Garbage

Paris [Zénith] - mercredi 26 juin 2002

 Garbage
Il était écrit qu'en ce mercredi 26 juin, RIEN n'empêcherait Shirley Manson d'enflammer un Zénith de Paris déjà bien (sur)chauffé : ni l'absence de Butch Vig, ni la fatigue évidente de la chanteuse écossaise, ni les 2 heures de retard du concert pour des raisons restées mystérieuses, ni même la 1ère partie assurée par Raphaël en solo acoustique, sensiblement écourtée par l' impatience grandissante du public parisien.

C' est donc aux alentours de 21H30 que les 4 musiciens & la Belle investissent la scéne bleutée et dépouillée du Zénith, ouvrant par le single-phare de leur 2ème album, "Push It".
Et voilà comment en 4 minutes, Garbage secoue près de 5000 personnes et fait oublier les trop longues heures d'attente qui ont précédé. La formule est simple, mais toujours efficace : enchaîner les morceaux les plus percutants dès le premier quart d'heure pour assurer une montée d'adrénaline immédiate. Pourtant, en ce début de show, Garbage privilégie de façon assez surprenante son Version 2.0 avec notamment "Temptation Waits", "I Think I' m Paranoid" et "Special", aux dépens de leur tout dernier album Beautifulgarbage, seulement représenté par le single "Androgyny", qui bénéficie sur scéne d' une interprétation beaucoup plus rock et agressive.
Si le 3ème opus du groupe n'a pas toujours rallié tous les fans de la première heure au moment de sa sortie, la majestueuse et envoûtante interprétation de "Cup Of Coffee" vient tout de même nous rappeler que le talent d'écriture de Shirley et la force des compos de Butch, Duke et Steve sont bel et bien là. Silencieux, le public est d'ores et déjà conquis, suspendu aux lèvres et à la voix de la douce chanteuse au look de bad girl.
Le groupe nous offre ensuite un "When I Grow Up" très communicatif (Shirley se permettant quelques changements dans le texte ) et une reprise des RAMONES, sans doute en hommage à Joey R., "I Wanna Have Something To Do".
La plus belle démonstation de la Miss Manson reste encore à venir, après "Hammering In My Head" très propre, avec la délicatesse légère des notes de guitare qu'elle nous égrène sur "So Like A Rose". Elle avait décidé de nous mettre à genoux, et elle y est déjà parvenue à mi-parcours seulement de la soirée.
C'est dans un haletant crescendo d'intensité que Garbage va terminer la première grosse partie de sa prestation, enchaînant "Shut Your Mouth" et "Parade", avec au passage une mention spéciale à Matt Chamberlin, remplaçant de Butch Vig, qui se montre parfaitement à la hauteur de son homologue. La trilogie précédant la sortie de scéne du groupe ("Stupid Girl", "Cherry Lips" et "Vow" ) constitue un bel hymne aux filles de caractère dont Shirley s'intronise chef de file. De part et d'autre de la scène, Duke et Steve font jaillir de leurs guitares des notes toujours plus électrisantes, et semblent bien repousser sans cesse leurs propres limites.
Vow achève donc le set dans une ambiance virevoltante, où l' énergie des acteurs sur scène fait jeu égal avec celle des 5000 spectateurs. Le public tout entier acclame et réclame sa nouvelle déesse, qui réapparaît sur scéne quelques minutes plus tard, sensiblement émue par cet accueil. Après quelques mots prononcés en français, la Belle laisse échapper d'attendrissantes larmes, que Duke viendra essuyer en la prenant dans ses bras. INSTANT INTENSE, MOMENT MEMORABLE.
Milk se révèle alors comme une douceur de plus offerte par Shirley & ses acolytes, particulièrement émouvante ("I Am Lost, So I Am cruel"). Ce sont enfin deux des meilleurs titres issus du 1er LP qui viennent conclure cette belle soirée, "Supervixen" parfaitement maîtrisé, et "Only Happy When It Rains" repris en coeur par le public jusqu'à la dernière note.
Garbage a prouvé ce soir-là - à ceux qui en doutaient encore ! - qu'ils étaient désormais un vrai groupe de scéne ; et Shirley Manson, quant à elle, a fait la démonstration que les apparences avaient finalement bien peu d'importance quand on a pour soi un tel talent.


Parfait   17/20
par GirlfromMars


  Set List :
Push It
Temptation Waits
Androgyny
I Think I' m Paranoid
Special
Cup Of Coffee
When I Grow Up
I Wanna Have Something To Do
Hammering In My Head
So Like A Rose
Shut Your Mouth
Parade
Stupid Girl
Cherry Lips
Vow
>>
Milk
Supervixen
Only Happy When It Rains.

Première Partie : Raphaël


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
289 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?