Clan Of Xymox

Marseille [Le Poste À Galène] - samedi 01 novembre 2008

Catalogué gothique depuis mon arrivée sur ce site, trentenaire puis quadra, je me devais quand même de justifier de mon étiquette un jour ou l'autre (rires)...
Loin de me limiter à ce type de musique, je dois tout de même reconnaître que ce style a bien influencé mes jeunes années (80 ben oui !), lorsque j'avais découvert des groupes comme The Mission, Red Lorry Yellow Lorry et consorts... Ma connaissance de Clan Of Xymox remonte à 1985/86, à la croisée de la découverte de leur album mythique Medusa et leurs participations à des compilations de leur maison de disques d'alors : 4AD... Il s'en est suivi un lâchage en règles de ma part après, suite à des albums très moyens sous l'appellation Xymox tout court. Et puis, je suis tout doucement revenu lors de la sortie d'albums comme Hidden Faces ou Farewell, plus noirs, mais un peu trop proches du son Sisters Of Mercy à mon goût (ce qu'ils rejettent d'ailleurs mais bon...).
J'avais vu les Clan Of Xymox une première fois il y a 4 ans (euh ma mémoire flanche un peu) et j'avais bien aimé... De retour cette année dans la même salle, je ne me suis pas tâté longtemps pour passer une bonne soirée.
A mon arrivée, je remarque l'âge moyen des spectateurs, proche du mien. Je passe aussi quelques minutes à regarder les tenues excentriques de certains, mais la classe d'autres, la couleur dominante étant le noir, bien évidemment... Parfait, je suis détendu et de bonne humeur. Mon enthousiasme est un peu freiné, lorsque je note quelques difficultés techniques certes, mais aussi l'absence de batteur (euh il y en avait un avant). Démarrant en retard avec un son mal réglé (synthé avec infrabasses trop puissantes couvrant la bassiste et le guitariste), le concert a du mal à démarrer, laissant le public avec peu de réaction, sauf sans doute sur "Jasmine And Roses" et le très apprécié "Louise"... Sentant une ambiance molle, le chanteur rentre vite en communication avec les spectateurs, attention délicate largement approuvée par le public... Oui ! Ronny Moorings (le chanteur) est même hilare et prêche la paix entre les hommes, tandis que les autres membres du groupe, plus effacés, sourient. Le concert devient enfin particulier au moment des rappels (2), dans lesquels on note enfin le vrai son Xymox, lors de l'interprétation de titres anciens comme "Stranger" ou "A Day" qui restent des morceaux à fort impact. Les quadras présents bougent enfin en dodelinant de la tête, et en fermant les yeux, comme s'ils se remémorent des instants magiques...
Bien sûr, j'en fais partie... Même s'ils ne jouent pas tous les morceaux annoncés, tous les fans apprécient que le concert se termine sur un énergique "Moscoviet Mosquito"... Que penser de ce concert et de ce groupe après tant d'années ? Certes, ce n'est pas le concert de l'année, certes il y eu un creux notable à mi concert, certes les morceaux récents manquent un peu d'originalité... Mais j'ai passé une bonne soirée quand même, entouré de "corbaks" comme moi à écouter un groupe sincère et qui dure.
Ce groupe continue de voguer à sa guise, jouant devant une centaine de personnes à Marseille ou 25 000 en Allemagne, peut leur en importe. Ils effectuent leur tournée alors que leur prochain album va sortir, peut leur en importe... Ils repasseront à Marseille, j'y retournerais sans doute... Quitte à me faire brancher par des supporters de l'OM avinés, qui diront dans mon dos "ça existe encore les gothiques ?" Ben oui, et en plus ils se reproduisent (rires)...


Sympa   14/20
par Foreth


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
200 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...