Garbage

Not Your Kind Of People

Not Your Kind Of People

 Label :     Stunvolume 
 Sortie :    lundi 14 mai 2012 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Page Facebook. Février 2010. Les 1990s sont loin... Quinze années se sont écoulées depuis la parution du premier album, éponyme, de Garbage: le rock alternatif est plutôt mort ou, tout au mieux, en mauvaise santé et l'information passe d'abord sur les réseaux sociaux. Facebook, donc. Février 2010, donc. Shirley Manson informe les nostalgiques des années 90 qu'elle a passé une semaine en studio avec son groupe. Un nouvel album est en préparation. Plus de deux ans après – il aura fallu être patient – on retrouve le fruit du travail, qui s'intitule Not Your Kind of People, sur le net et chez les disquaires: tout dépend dans quelle décennie on veut se situer. Depuis 2005, année de sortie du dernier album de Garbage (Bleed Like Me) avant une pause, quelques trucs se sont passés: Butch Vig a continué la production, Shirley Manson a tenté l'exercice de l'album solo dont le contenu n'est connu que par elle et elle seule, etc. Mais ce qui a peut-être changé le plus, sans s'en rendre vraiment compte, c'est notre excitation devant l'hypothèse d'un nouvel album de Garbage. Si en 2005, le groupe n'avait que dix-onze ans de carrière derrière lui et que les 1990s étaient encore bien présentes dans notre esprit, suffisamment pour s'enthousiasmer devant Bleed Like Me et à l'idée de perspectives d'avenir pour le groupe, sept ans plus tard le constat est tristement différent. Que peut-on attendre de Garbage en 2012?

Le lead single, "Blood for Poppies", donne le ton et répond déjà au moins partiellement à notre question: pas grand-chose, si ce n'est un revival 90s pas désagréable. Au final depuis Garbage (1995) rien ne semble avoir changé, "Blood for Poppies" n'aurait pas dépareillé sur ce premier opus et semble carrément avoir été écrite à cette époque entre un couplet de "Vow" et le refrain de "Only Happy When It Rains". C'est sympa, on retrouve la surproduction "made in Vig", mais on n'y entend malheureusement rien de plus qu'une brise de mélancolie qui caresse l'oreille. L'ensemble de Not Your Kind of People est de la même veine et on s'amuse à décider pour chacune des chansons dans quel album, entre Garbage, Version 2.0. (1998), Beautiful Garbage (2001) ou Bleed Like Me, elle aurait eu le plus sa place. On s'amuse à décider que "Felt" et "I Hate Love" sonneraient bien dans Version 2.0., que "Battle in Me" serait top dans Bleed Like Me, etc.

Bon. Rien de bien transcendant, donc. Tout est relativement sympa à condition d'aimer Garbage, mais rien n'est réellement excellent, et ce même si on aime Garbage. Ce n'est pas avec cet album que le groupe va gagner de nouveaux territoires, ou gagner de nouveaux adeptes, mais ce n'était probablement pas le but premier recherché. De l'écoute de Not Your Kind of People, quand le disque s'achève sur la power ballad "Beloved Freak", on en ressort sans déception car avant même de se la poser, on connaissait déjà bien la réponse à la question: "que peut-on attendre de Garbage en 2012?" On savait bien qu'aujourd'hui, on ne pouvait plus attendre grand-chose de ce groupe, qui après tout, malgré de bons albums et une poignée de très bonnes chansons, n'a jamais été plus qu'un groupe mineur du mouvement alternatif. Aucune déception donc, non. Mais on ressort de l'écoute avec un sourire, un sourire quelque peu mélancolique et le parfum lointain d'une vieille décennie.


Passable   11/20
par Rebecca Carlson


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
83 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?