Shannon Wright

Paris [Festival Des Inrocks - La Boule Noire] - dimanche 07 novembre 2004

Shannon Wright
Shannon Wright est l'écorchée qui vient nous déverser son trop plein d'émotions un dimanche de novembre. Légèrement enivré par une gorgée de Regina Spektor, le public va vite comprendre qu'on ne plaisante pas ici, le ton va changer. Le Marshall est à fond, les pédales sur le mode 'brut de noise', et Shannon n'est vraiment pas contente; crispée, renfermée, et sera à l'image de son concert : hyper tendue.
Et c'est bon. Le son déchire la salle, des riffs comme des salves font parfois mal, sa voix puissante, qu'elle ne ménage pas, arrive à imposer la mélodie. Quelques passages au piano, moins purs que ceux livrés à Dour, pour revenir très vite batailler avec sa gratte. Il faut que ça sorte. Il faudrait que le set soit plus long pour que la thérapie fonctionne, plus long aussi pour qu'on ait des chances d'être rassasié. Il y a trop d'intensité dramatique dans ses concerts pour qu'elle n'explose pas un jour.


Excellent !   18/20
par Bha


  Photo par Sophie.


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
114 invités et 2 membres
Jetjet
Climbatize
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?