Massive Attack

Nyon - Suisse [Paléo Festival - Grande Scène] - vendredi 25 juillet 2008

Je les avais "loupé" plusieurs fois déjà : à Barcelone lors de l'édition 2004 du Festival Sonár... puis cette année aux Eurockéennes. C'est chose réparée depuis : le festival de Nyon, grâce à l'invitation d'un ami, m'a permis de voir sur scène l'un de mes groupes fétiches, tous styles de musique confondus.
L'appréhension était forte, et c'est sûrement ce qui m'avait empêché de faire le grand saut entre disque et concert.
Le concert de ce vendredi 25 juillet m'a donné un coup de pied que je n'espérais pas : un début osé avec deux inédits (du cinquième album?), puis un titre de Mezzanine, "Angel" si ma mémoire est bonne, et à nouveau deux inédits... C'est génial d'entendre du nouveau chez un groupe qui n'a bientôt rien sorti depuis six ans.
Et incroyable! Deuxième coup, sur la tête cette fois-ci : les nouveaux morceaux sont excellents, et en concert ils résonnent déjà comme des titres que je dévorerais sur disque.
Le concert en lui même dure un peu plus d'une heure et demie, et j'ai reconnu moins de la moitié des morceaux joués. Aucun de 100th Window (le dernier album en date, il a dû être plus que "rôdé" en concert). "Karmacoma" pour l'album Protection, en rappel et conclusion du concert ; "Unfinished Sympathy" et un "Safe From Harm" incroyable avec une montée de plusieurs minutes (en live, les morceaux de Blue Lines ont une dimension inespérée : Massive attack est bel et bien un groupe, et leurs concerts sont la preuve de leur talent musical).
Sans oublier Mezzanine à nouveau : "Risingson", "Inertia Creeps" sans oublier le titre que tout le monde connaît : "Teardrop".
Un concert musicalement parfait, et visuellement énorme. Seuls les vocalistes (Horace Andy, Stephanie Dosen et Yolanda Quarty) sont sous les projecteurs, car la scène est sombre et l'attention est attirée plus à l'arrière sur un grand écran rectangulaire : des néons unicolores au début, s'éclairent dans une lumière blanche. Puis bleue. Puis des animations plus complexes, mais abstraites, arrivent pendant tout le concert. Jusqu'à ce que ce soit des messages qui arrivent, en anglais mais surtout en français ! Politique? Oui, mais les messages font écho à l'actualité récente tout en ne donnant que des amorces de titres.
Massive Attack est un groupe à l'image de sa page web perso : la musique est sur le devant de la scène, mais il y a une vie derrière. Et Massive Attack, sur disque ou en "live", continue de nous faire réfléchir à ce que nous écoutons. Alors, oui, écoutons-les. Et le plus souvent possible.


Très bon   16/20
par Rv


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
125 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?