Yann Tiersen

Eusa

Eusa

 Label :     Mute, [PIAS] 
 Sortie :    vendredi 30 septembre 2016 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Entendre cet album de Yann Tiersen, c'est pour moi revenir presque vingt piges en arrière. Je me souviens de cette soirée au Vauban, sans connaître le jeune homme seul en scène, des places glanées sur Radio Bretagne Ouest (RBO pour les vrais, qui deviendra plus tard France Bleue Breizh Izel). C'était juste avant la sortie du Phare, et l'homme s'agitait entre le violon, les pianos, l'accordéon, parfois plusieurs instruments en même temps, pour une découverte magique.
Il a ensuite corsé le jeu, s'accompagnant de Claire Pichet & de Christian Quermalet, puis est venu le temps d'Amélie Poulain, des concerts avec orchestre, des albums tels Dust Lane ou Skyline, où l'expérimentation prenait un autre visage.

En 2016, Yann Tiersen revient à ses premiers amours, à l'île que je voyais de chez ma chambre quand le ciel était dégagé, et il a construit son album entre piano & field recording. Eusa (Ouessant) est une ode à cette île finistérienne, chaque pièce du disque est inspirée par un lieu précis de ce bout de terre, avec prise de son d'ambiance dans ces endroits où résonnent seulement les vagues & le vent. Sans oublier les mouettes & parfois les moutons, mais c'est une autre histoire. Il a d'abord choisi dix endroits, a pratiqué du Field Recording, puis, aux studios d'Abbey Road, il a composé ces morceaux, reliés entre eux par des intermèdes nommés "Hent" (chemin). Eusa pourrait donc faire office de guide, une promenade sur l'île, bien aidé par le site* spécialement conçu pour l'occasion, dans lequel les field recordings purs sont accompagnés de photos & des coordonnées GPS précises, des fois qu'une envie de promenade surgirait en vous.

On retrouve le Yann Tiersen des débuts, doucement influencé par les Gymnopédies de Satie, on retrouve même quelques intonations du Phare (également composé à Ouessant) sur "Porz Goret" notamment, on a envie de mettre un bon vieux pull, des chaussettes en laine et de se laisser guider par ses mélodies envoûtantes... & son GPS. les titres ne se racontent pas, ne se décrivent pas non plus, ils se ressentent. Profitons en tant qu'il est temps, avant qu'ils envahissent nos halls de gare par des apprentis pianistes. Remarque, ça nous changera de "La Valse d'Amélie" qu'ils jouent tous...




*http://eusasound.bzh


Bon   15/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
148 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead