Yann Tiersen

Bästard & Tiersen EP

Bästard & Tiersen EP

 Label :     Ici D'Ailleurs 
 Sortie :    jeudi 09 juillet 1998 
 Format :  Maxi / CD   

Beaucoup connaissent Tiersen, le fameux multi-instrumentiste pour ces albums classiques, mais il a fait également nombre de collaborations, dont celle-ci, avec des groupes aux influences diverses et variées.
Bästard et Tiersen offre dans ce maxi, 3 titres aux accents post-rock prononcés ajoutés au violons et autres instruments du maestro. Le résultat n'est ni du Bästard ni du Tiersen mais reste un mélange plutôt détonnant. Le premier titre, "La Mancha" est un morceau mélodique laissant ressortir pleinement les sons tendus de Tiersen, le second, "Twins" un échange en rythmiques accélérantes et décélérantes pour finir avec le dernier titre "Marvelous Marvin Agler" et l'explosion: un affrontement littéral entre les cordes de Tiersen et les lourdeurs des bass-batteries et autres distos de guitares des Bästard. Un album étonnant qui ne vous lassera jamais, qui clôturera en beauté la carrière des Bästard désormais révolue.


Très bon   16/20
par Iplegot


 Moyenne 13.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 13 décembre 2005 à 05 h 34

Nom d'un chien, une collaboration entre Bästard et Yann Tiersen ! Dès que j'ai aperçu le CD dans le bac du fond, entre les vidéos de Britney Spears et les bouquins retraçant l'extraordinaire ascension de Coldplay, j'ai sauté dessus : ce genre de trucs ça court pas les rues, quand on a la chance de tomber nez à nez avec un exemplaire on se la joue prudent (à l'époque amazon et moi ça faisait 2).
Bon, j'examine le spécimen en m'approchant de la caisse, hummm ... c'est un 3 titres dommage. Espérons que les chansons durent.
Première insertion du CD, et première déception : 13 min 44, j'aurais espéré plus. Mais pour 3 chansons c'est somme toute honorable, écoutons plutôt voir ce que la bête a dans le ventre.

- 1ère piste, "La Mancha" : une intro au xylophone saupoudrée de brèves notes de pianos ; des percussions marines, c'est pas mal. Les autres instruments (basse, clarinette ou saxo, samples de voix, mélodica, etc) rentrent progressivement dans la danse, et soudainc'est terminé. Aucune variation dans la "structure", c'était juste une montée douce et agréable de 3 min 30. Une intro d'album quoi !

- 2ème piste, "Twins" : des violons et violoncelles grinçants, des notes de piano inquiétantes, Yann Tiersen est bien présent sur ce disque. A part ça, il y a des bruits étranges (frottements, bâillements) qui en rajoutent une couche. On se croirait dans un film d'art et essai franco-bulgare en noir et jaune où des danseuses de ballet coiffées de cagoules à pompons tenteraient de violer des lattes de parquet atonales à coup de brosses à chiottes sérielles. Bon, j'ai rien contre l'expérimentation mais ça c'est du déjà entendu 1000 fois, et déjà la première fois ça m'avait endormi ... 6 minutes, c'est la plus longue des 3 chansons, aïe !

- 3ème piste, "Marvelous Marvin Agler" : un beat de batterie bien lourd, accompagnés des divers instruments susnommés, un peu plus pêchus quand même. Ca se laisse écouter, ça pourrait être un morceau de transition dans un album.
Mais le problème, c'est qu'on est pas dans un album ...

En résumé, cette collaboration entre les artistes talentueux que sont Bästard et Yann Tiersen sent le 'Tiens mais oui pourquoi pas ! On fait ça rapide ? J'allais justement au studio', et va vite terminer sa courte vie dans un coin poussiérieux de votre range-CD.
Rhaa, dommage ...

[Edit: dans une interview-portrait de Bästard sorti sur jazzmagazine.com, on peut lire que le disque ne serait "pas très convaincant aux dires mêmes des concernés". Si c'est eux qui le disent...]
Passable   11/20







Recherche avancée
En ligne
77 invités et 2 membres
Santiagoo
Chaos
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :