No One Is Innocent

Propaganda

Propaganda

 Label :     Verycords 
 Sortie :    lundi 08 juin 2015 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Il était un groupe qui s'appelait No One Is Innocent, qui comptait parmi ce que le rock français pouvait faire mieux. Avec Silmarils c'était l'incarnation d'une scène fusion de chez nous. Depuis, Silmarils a quasi disparu, No One Is Innocent est toujours la. Même nom, même chanteur, même rage mais groupe et style différent. Le temps d'un Revolution.com, NOII a montré qu'ils avaient encore de quoi dire. Mais depuis Gasoline, qui m'avait bien botté à sa sortie mais trop ancré élection de 2007 pour durer, j'avais un peu oublié le groupe. À partir de là, je ne sais pas trop quoi attendre d'un NOII millésime 2015. Décryptage par quelques titres.

Ça ouvre sur Charlie, hommage à Charlie Hebdo. "Ça sent la poudre l'infâme qui résonne, K.O. debout, je ne sens plus rien, Ô pauvre Marianne orpheline, Y'a pas que Charlie qu'on assassine". Un titre frondeur qui sent la rage, c'est toujours mieux que les hommages pourris qui ont inondé 2015 mais rien de bien emballant sinon un son rock très efficace.
Un peu plus loin "Putain Si Ça Revient. "Elle était belle en bas résilles, Elle avait le charme et les serpents, Aujourd'hui Europe est une vieille fille, Qui s'offre facile au plus offrant." Sur un riff incandescent, et des paroles qui me rappellent un peu "Nomenklatura" de la grande période du groupe. Sauf que derrière c'est juste un pamphlet Anti Le Pen comme on a en déjà eu plein. J'attends toujours un groupe capable de me faire un bon titre bien subversif sur le sujet.
La même remarque pourrait être fait sur "Massoud", musicalement ça tient la route mais les paroles sont trop tract politiques pour être réellement excitantes.
Heureusement on a le droit à quelques titres bien goupillés comme "20 ans" qui sonne comme une rétrospective de la carrière du groupe ou un "Drone" qui vise plus juste sur le sujet qu'il aborde.

L'énergie du groupe est intacte, Kmar reste un modèle sur scène capable de hurler, sauter, slammer pendant tout un concert. En résumé le coté musical n'est plus aussi excitant mais les prestations sont toujours là. À privilégier sur scène donc. "Est-ce que nos rêves sont sortis du décor, est-ce que nos rêves sont trop grands et trop forts ?" nous dit le groupe dans "Silencio", une phrase qui résume aussi mon idée de No One Is Innocent.


Sympa   14/20
par Chaurionde


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
571 invités et 3 membres
Zebulon
El rodeo
GBV_GBV
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques