No One Is Innocent

Gazoline

Gazoline

 Label :     Island 
 Sortie :    lundi 26 mars 2007 
 Format :  Album / CD   

Attention grosse claque !!

3ans après Revolution.com voici le retour de No One Is Innocent avec un slogan 'Voter nuit gravement aux sales idées'.
L'actualité semble donner des ailes au groupe qui à décidé de s'inviter à sa manière dans la campagne électorale. Et laisser moi vous dire que ça déménage. En vrac vous aurez droit à un "Salut L'Artiste" sur la fin de règne de Chirac. 'Saluez l'artiste/C'est son dernier tour de piste... On saura se consoler avec un bien pire que toi' avec en fond sonore un riff de guitare obsédant. Pour un peu on se croirait revenu aux grandes heures d'Utopia avec des paroles de très haut niveau 'si la peur fait bouger, elle fait rarement avancer' et en prime la chanson la plus engagé de l'histoire du groupe une véritable charge "L'amour De La Haine". Autant "Salut L'Artiste" utilisait des métaphores sur le monde du cirque autant ce titre est direct, utilise des phrases fortes à un rythme ultra soutenu. 'On pourra bientôt trembler pour l'amour de la haine'. Si vous y avez survécu il vous reste encore "Les Mêmes Idées, La Même Erreur" pour finir de karchériser vos oreilles.
Pour leur quatrième album la musique évolue. Musicalement le volume baisse d'un ton. La prise de risque est maximum pour un maximum de bonheur. Loin d'être des simples opportunistes, le travail est de très grande qualité le ton est juste et reste fidèle à la ligne directrice politisé du groupe.

Ultra politique et contestataire, Gazoline (titre dénonçant la toute puissance pétrolière) est la meilleure chose qui soit arrivé à la musique cette année. Très inscrit dans l'actualité ça l'empêchera peut être de rentrer dans la légende aux mêmes titres que les opus précédent du NOII mais il faut en acheter au moins une douzaine d'exemplaire le faire découvrir à le plus de monde possible. C'est d'intérêt public.

Et vivement les concerts.


Très bon   16/20
par Mozz


 Moyenne 14.67/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 07 juin 2007 à 13 h 57

Bon alors No One Is Innocent c'est spécial.
En fait j'avais adoré Revolution.com et j'ai ecouté en vitesse leurs premiers albums qui m'avaient l'air tres rock et puissants, mais là c'est le paradoxe, l'antithèse, l'oxymoron : on a d'un côté une musique incroyablement riche, un guitariste incroyable (ex-lycosia) et une production digne de Rubin, et de l'autre, des paroles risibles.
Je n'arrive pas, moi, à écouter cette petite ballade sur Sarkozy, très mélodique pourtant, qui nous sort des couplets dignes d'un adolescent qui fait ses débuts en politico-rock après avoir ecouté "Antisocial" 30 fois d'affilée.
Putain mais quand même quand on voit Noir Désir qui dénonce le communisme dans "A Ton Etoile", faut quand même un peu de temps pour capter tout le sens du texte, c'est sous-entendu quoi !
C'est pas parce que "Salut L'artiste" ne s'appelle pas Salut Chirac qu'on a pas compris que c'était lui!
Bref, tout cela manque de finesse, moi ca me gache le plaisir à moitié...
Pourtant la musique est géniale, mais c'est comme Travis Barker dans Blink 182 : des bons musiciens dans le mauvais groupe.
Mention spéciale quand même pour "Gazoline" (même si le texte est dejà vu et revu...), pour son riff aux consonnances orientales ennivrantes.
D'ailleurs c'est la seule que j'ai gardé sur mon iPod.
Personne n'est innocent, surtout pas Kemar.
Correct   12/20



Posté le 10 août 2007 à 19 h 19

Après une brève escale avec un Révolution. Com assez mitigé les 'coupables', en quelques sortes, sont rapatriés. Et oui, on retrouve relativement cette rage du bon vieux temps avec l'éponyme premier opus et Utopia du même ordre, en second.
L'album est une grande surprise à l'écoute, il est varié, créatif, travaillé et surtout bien inspiré. On ne ressent ici aucune supercherie, aucun nouveau style mal exploité (je pense au décevant Our Love To Admire), aucune négligence structurale et pas d'industriel fait sur mesure, en somme du très correcte.

Mais je mets essentiellement le doigt sur l'aspect 'inspiré'. Cela est en effet d'une importance capitale dans la conception d'un nouvel opus pour un artiste et on perçoit très fortement cette motivation et ce style bien personnel. le groupe est en pleine forme et cela laisse présager de futurs albums, celui-ci ne sonnant aucunement comme un adieu ou celui d'un groupe désespéré et/ou délaissé qui tente la remise à flot.

Dans son contenu l'album contient une entièreté de bons titres voir très bons et étonnants. On y trouve des pistes particulièrement rock en général mais on touche également à des morceaux plus surprenants comme ce "Gazoline" aux ambiances orientales, très joli. Parlons aussi de l'exaltant "Exil" qui secoue vivement l'album et que l'on peu garder en tête en long moment.

Album à qui l'on doit les ovations qu'il mérite, il est une continuité rassurante pour le groupe, il repousse sa longévité.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
111 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?