Air

Premiers Symptômes

Premiers Symptômes

 Label :     Source 
 Sortie :    1997 
 Format :  Mini Album / CD  Vinyle   

Air, French band ...
cette fameuse "French touch" qu'on nous envie dans le monde entier, capable de créer une vrai hype au Japon autour de ce groupe et d'autres, mais je m'égare ...

Avant toute chose il faut savoir que cet album n'en est pas vraiment un, mais une compilation d'EPs (3 il me semble) sortis précedemment en vinyl.
La musique de "Premiers Symptômes" est presque uniquement instrumentale, et étant donné que cet album est leur premier, on pourrait être porté à croire qu'ils on gardé le même style par la suite. Eh bien oui ! Cet album est dans la lignée de "Moon Safari" : on reste ici dans une electro légère, douce, planante, idéale pour passer un bon moment à se detendre. Les chansons se suivent mais ne se ressemblent pas ; chacune a vraiment ce petit truc qui la rend unique ... ici cette petite ligne de basse si belle, là ce synthé solo si planant.

Cet album est court mais vraiment fort sympathique, je le recommande chaudement et le conseille plutôt que "Moon Safari" qui lui ressemble, mais qui est à mon sens moins bon ... Car sur ce petit 7-titres, pas le moindre remplissage ; c'est que du bonheur la French touch, qu'on vous disait !


Bon   15/20
par Chtitelf


 Moyenne 16.33/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 14 mai 2006 à 00 h 23

A la fin des années 90, la France voit furieusement exploser son vivier de jeunes talents electro, dont le succès même à l'étranger est à l'origine du titre de "French Touch". Et ainsi Air fait un carton avec Moon Safari en 1998... Pas peu fier, notre duo de Versailles ressort en 1999 leurs premières amours musicales un tant soi peu sérieuses, réunis sur ces jolis 'premiers symptômes' déclenchés entre 1995 et 1997.
Alors, un pot-pourri qui sent moyennement bon ? Que nenni, l'usage des synthés et autres samples se fait avec beaucoup de verve, annonçant à bien des égards le triomphe de Moon Safari. La tension vibrante alterne avec les rythmes saccadés et groovy sur "Modular Mix", et "Casanova 70" résume bien dans son titre l'ambiance satinée et brumeuse tout droit débarquée des films et autres mondes dansants des seventies. En effet, déjà apparaît chez Air à (re)créer une atmosphère assez délicate, voire décorative, bien illustré par un morceau comme "J'ai Dormi Sous l'Eau", par son intro envoûtante se prolongeant dans des développements cristallins. Jusqu'aux deux morceaux clôturant ce vrai faux album, carrément plus proche des mouvances plus 'dancefloor' de la french touch : peut-être les compositions les moins faibles de Premiers Symptomes, assez efficaces et agréables à écouter sur le coup, sans cette patte si chère à Air.
Plutôt mature, Premiers Symptomes pêche par sa durée (trop court) et sa consistance (trop hétérogène): on en fait vite le tour, et plusieurs morceaux sonnent comme des musiques de pub (ce qu'ils devinrent pour certains!). Cela est bien sûr dû au fait qu'il résulte du rassemblement de plusieurs années de production, comme d'une sorte de premier jet où le duo cherche ses marques, bientôt acquises. Il mérite pourtant une note honorable, si on relativise. N'est pas Air qui veut !
Très bon   16/20



Posté le 16 avril 2010 à 11 h 30

Commencer sa discographie par des singles puis, par un EP, c'est ce qu'ont fait les deux Versaillais avant de connaître un succès immense avec leur premier album en 1998 : un succès commercial mais, surtout, un énormissime succès critique en sortant ce qui est considéré comme l'un des meilleurs albums et, de ce fait, peut-être l'un des meilleurs albums français des années 90.
Un an plus tôt, la maison de disque a compilé les différents singles sortis entre 95 et 97 : 5 titres composent alors ces Premiers Symptômes.
Inutile d'aller plus loin : le chef-d'œuvre de ce petit disque ouvre le bal. "Modular Mix" vaut a lui seul l'achat ou l'écoute du disque. C'est tout simplement l'un des meilleurs morceaux de Air. "Casanova 70", "Les Professionnels" puis "J'ai Dormi Sous L'Eau" continuent sur la même lancée, c'est-à-dire celle de titres entièrement instrumentaux. La première voix arrive sur "Le Soleil Est Près De Moi", morceau qui initialement clôturait cet EP. D'ailleurs, si les deux titres suivants sont vraiment sympas, leur présence n'ajoute rien à l'intégrité de ce mini-album, au contraire, il y a une légère perte de cohérence. Ils ont en effet été ajouté en 99, soit après le sortie et le succès de Moon Safari.
En bref, un disque sans prétention, qui n'a donc absolument l'air de rien : le visuel, très rétro, ne donne pas l'impression d'entrer dans un monde spécialement attirant, et la surprise est de taille. Car nombreux sont ceux qui ont découvert ces chansons après celles de l'un des albums du duo. Finalement, Premiers Symptômes revient plus facilement sur la platine que Moon Safari... grâce essentiellement à "Modular Mix". Un morceau intemporel qui m'a fait écrire cette chronique et qui, à lui seul, fait grimper l'appréciation finale au sommet.
Résultat : l'EP-5 titres de 97 mérite un Excellent (18/20).
L'EP-7 titres de 99, celui que l'on trouve aujourd'hui, mérite un Très Bon (16/20).
Ma note finale est tout sauf objective : j'omets les deux derniers morceaux, et appuie sur le présence des premiers pour gonfler la note, note qui ainsi reflète réellement de mon grand amour pour ce tout petit disque.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
237 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused