Guided By Voices

Do The Collapse

Do The Collapse

 Label :     TVT 
 Sortie :    mardi 03 août 1999 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

1999 fut l'année de toutes les remises en cause pour les fleurons du slacker rock des années 1990. En effet, avec leurs compatriotes de Pavement et de Sebadoh, les Guided By Voices se sont laissés aller à produire correctement leur son, à allonger leurs morceaux ainsi qu'à ciseler des structures plus conventionnelles (évolutions déjà pressenties sur Magnificient Earwhig!).
Ainsi en remarquant que Do The Collapse ne comporte que seize morceaux, on eut tout d'abord l'impression que Robert Pollard nous avait concocté un EP comme il en a le secret. Eh bien non ! Ceci est bien un album qui accuse presque les trois quarts d'heure ! Incroyable mais vrai, la plupart des titres dépassent les deux voire trois minutes et mêmes les quatre minutes pour la magnifique ballade "Picture Me Big Time". Pour enfoncer le clou, le groupe signe sur le plus gros label TVT, s'ouvrant par la même occasion les portes d'un succès plus large.
Voilà pour le constat de base. Mais bien évidemment ce qui marque le plus sur cet album ce sont les morceaux plus élaborés, enchainant des mélodies multiples, des ponts, des solos... Le ton appuyé par un son poli, puissant, travaillé. Finis les enregistrements en une prise, la batterie dans le salon et le père Robert dans la salle de bain car l'acoustique y est parfaite pour le chant... Place à un professionnalisme qui semblait encore totalement incompatible avec le nom Guided By Voices quelques années auparavant.
Mais malgré les jets de pierre des fans dubitatifs, le groupe ne perd pas son identité. Les mélodies à tomber sont toujours là, les refrains magiques et entêtants également. Manque juste cette patine craspec qui fait tout le charme du style. Mais pour les personnes qui ne sont pas allergiques aux productions trop lissée, Do The Collapse est à nouveau un incontournable dans la discographie du groupe. Impossible de passer à côté des tubes "Surgical Focus", "Zoo Pie" ou "Teenage FBI" ou des bizarreries habituelles tels "Liquid Indian" et son refrain répétitif et aérien ou la funky "Mushroom Art" et sa guitare au son très ‘Killing Jokesque'.
On notera au passage que nombreux titres sont empreints d'une mélancolie et d'un pessimiste assez rares chez le groupe ("Things I Will Keep", "Much Better Mr. Buckles", "Optical Hopscotch" ou encore la ballade "Picture Me Big Time"). Cet aspect rare donne encore plus de valeur à cet album dans la discographie gargantuesque du groupe.
Do The Collapse, par sa nature plus accessible, représente la porte d'entrée idéale dans l'univers si particulier du groupe. Le rapprochement qui pouvait être fait entre Guided By Voices et REM sur les albums précédents prend tout son sens ici grâce à la production. Il ne fait ainsi aucun doute que si Robert Pollard avait cédé dès le début des années 1990 aux sirènes FM, son groupe serait devenu un des plus grands combos pop-rock américains.


Très bon   16/20
par Abe-sapien


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
297 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?