Guided By Voices

Superchunk / Guided By Voices

Superchunk / Guided By Voices

 Label :     Fellaheen 
 Sortie :    lundi 01 janvier 1996 
 Format :  Maxi / CD   

(L'auteur de cette chronique est un chieur qui ne veut pas noter la musique. Par défaut, il met 20/20 partout et cette note n'engage que ceux qui veulent la prendre au sérieux)

En Nouvelle-Zélande, depuis 1935, dans le Whanganui National Park, en pleine végétation du bout du monde, se trouve un pont qui relie une colline à une autre colline. Il y aurait dû y avoir des routes de part et d'autre histoire que le pont serve à quelque chose mais elles ne sont jamais arrivées. Et le pont désormais connu sous le sobriquet de Bridge to Nowhere est resté tel quel, témoignage émouvant de la vacuité des entreprises humaines. Si vous aussi vous trouvez une certaine beauté à ce genre de projets à moitié mal branlés et que vous voulez vous épargner un aller-retour aux antipodes, restez un peu.

En 1996, afin d'accompagner une tournée australienne commune, Guided By Voices (qu'on ne présente plus) et Superchunk (qu'on ne présente pas assez) sortent un split au format CD. Qu'est-ce qu'on y trouve ? Factuellement, trois titres par groupe.
Superchunk se prend pas la tête. Ses trois morceaux sont les trois premiers de The Laughter's Guns EP. Pas vraiment des inédits mais pas vraiment non plus des singles réchauffés par opportunisme. En tout état de cause, c'est le tarif maison habituel : des compos solides et variées dans cet inimitable style power-pop-indie-punk qu'on leur connaît. Petite facétie à déclarer : sur "The Mine Has Been Returned To The Original Owner", composée par Laura, il y a un orgue joué par Mac qui est pas là pour décorer l'arrière-plan, il prend toute la place et ça rend plutôt bien.
Pour ce qui est des trois titres de Guided By Voices, sans surprise, c'est un peu plus dur à suivre. Cette époque, c'est celle du projet aborté The Power of Suck et elle est riche en bordel [1]. Bref, pour faire vite, il s'agit de trois excellents titres qu'on retrouve sur le CD bonus de l'édition UK de "Under the Bushes Under the Stars". Musicalement, on reste sur du classique : d'imparables mélodies vocales sixties posées sur des morceaux lo-fi dégingandés. Ce n'est pas noté dans les crédits du split mais sur "He's the Uncle", l'ami Jim O'Rourke s'est pointé pour faire des bruits chelous avec une guitare préparée [2].

Quelques paragraphes plus haut, je parlais de projet mal branlé. Vous l'aurez compris, je ne faisais certainement pas allusion à la musique qui est, elle, très bien foutue. C'est juste que la tournée pour laquelle ce CD a été mis sur pied fut annulée pour des "raisons personnelles" (à ma connaissance, on n'en sait pas plus [3]). C'est pas grave hein, il nous restera toujours ce témoignage émouvant de la vacuité des entreprises humaines, un cédé split to nowhere.


Intemporel ! ! !   20/20
par Santiagoo


  [1] Initialement, The Power of Suck devait être un espèce d'opéra rock racontant la vie de Guided By Voices, ses débuts miteux et son apothéose tardive. Des bouts d'enregistrements ont été produits par Steve Albini (avant que Robert Pollard ne décide d'y superposer des pistes enregistrées sur un 4-pistes) et Kim Deal (avant que Robert Pollard ne décide que ça prenait trop de temps et que ça le gavait un peu). Si j'ai bien suivi, une partie de tout ce joyeux fatras finira par atterrir d'une manière ou d'une autre sur "Under the Bushes Under the Stars"
[2] Info chopée sur la bible Guided By Voices Data Base : www.gbvdb.com/track.asp?track=He%27s+The+Uncle
[3] Rien trouvé dans la bio de Guided By Voices ("Guided by Voices: a Brief History : Twenty-one Years of Hunting Accidents in the Forests of Rock And Roll" par James Greer) qui a fourni à votre ignoble serviteur le peu d'infos qu'il a sur ce groupe. Et rien trouvé dans la bio/autobio de Merge Records ("Our Noise: The Story of Merge Records") non plus.

Cette chronique fait partie d'un absurde projet auquel tou(te)s les dingues qui le veulent sont conviés à participer : www.xsilence.net/forum-166ll548296l0.htm


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
281 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...