The Divine Comedy

Liberation

Liberation

 Label :     Setanta 
 Sortie :    lundi 16 août 1993 
 Format :  Album / CD   

Premier véritable album de Neil Hannon et sa bande dantesque (il refuse en effet de considérer que son 1er effort de 1990, le mal aimé Fanfare For The Comic Muse, fasse partie de sa discographie officielle pour cause de non-représentativité avec toutes les productions qui suivront), et déjà un coup de maître. L'Irlandais francophile diffuse sur ce disque des touches rafraîchissantes de 'barock' : "Bernice Bobs Her Hair", l'euro-disco "Europop", le sépulcral "Timewatching", (dont il donnera une version encore plus plombée quelques années plus tard sur A Short Album About Love), le mini tube léger "The Pop Singers Fear Of The Pollen Count", et enfin le gros morceau de l'album avec 3 titres remarquables, mélancoliques, lyrico-littéraires de 1er ordre ("Queen Of The South", "Victoria Falls" et "Three Sisters"). Après un instrumental pas chiant ("Europe By Train"), l'oeuvre se termine sur un lumineux "Lucy" (rien à voir avec celle du bordelais shaolin qui doit vivre au jour le jour car le temps c'est de l'amour...).
Bref un 1er album à découvrir (si ce n'est déjà fait), qui n'a rien à envier aux pépites plus fameuses que sont "Regeneration" ou "Absent Friends".


Très bon   16/20
par The loner


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
56 invités et 1 membre :
GBV_GBV
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused