Serge Gainsbourg

Aux Armes Et Caetera

Aux Armes Et Caetera

 Label :     Mercury 
 Sortie :    1979 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Ca arrive parfois, certains artistes changent le temps d'un album complètement de style. Pour le meilleur ou pour le pire. Avant d'acheter ce disque, je savais juste lu que c'était l'album reggae de Gainsbourg. Je n'avais pas d'avis particulier dessus étant donné que même si je suis loin d'être un fan de cette musique jamaïcaine elle ne me rebute pas non plus.

Ce disque à part et opportuniste va être le plus grand succès public de Gainsbourg et va donner matière à polémique avec notamment l'inoubliable reprise de la marseillaise qui choquera, dégoûtera, étonnera ou amusera. C'est selon. Coup artistique et médiatique parfait pour lancer cet album enregistré avec la crème des musiciens jamaïcains, ceux de Peter Tosh et les choristes du roi Bob (Marley pas Dylan). Si ce n'est pas sa première excursion dans les musiques exotiques, souvenez vous de "Couleur Café" teinté samba, elle est clairement la plus culottée et avec les nombreuses écoutes que j'ai faites je le classe aujourd'hui parmi les indémodables. Derrière les deux reprises, "La Javanaise" et l'hymne national, qui assureront le succès on trouve également une flopée de titres vraiment sympa "Relax Baby Be Cool", "Des Laids Des Laids", "Lola Rastaquouere". On le sent s'éclater en jetant ce pavé dans la mare de la musique française véritable symbole d'une liberté artistique hors norme.

Presque 30 ans plus tard, ça ne fait toujours pas l'unanimité et c'est quand même franchement décalé de le voir sur un site de rock mais ça reste bien fun.


Sympa   14/20
par Mozz


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
235 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?