Swell

For All The Beautiful People

For All The Beautiful People

 Label :     Beggars Banquet 
 Sortie :    1998 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Cinquième LP de Swell, For All The Beautiful People est un peu un Too Many Days Without Thinking noir et long.
En effet, le son et les compos sont proches de l'album précédent, sauf que les ambiances sont bien plus pesantes, plus noires, tantôt désespérées, tantôt désabusées. Plus difficile d'accès, For All The Beautiful People peut provoquer une réaction plutôt négative à l'écoute, malgré la présence de chef d'oeuvres typiquement swelliens comme le très noir "I Hate Christmas", ou le plus léger "Off My Head", ou encore le mystérieux "Pink Pink Rain".
Un album dur, et dur à apprécier. Mais si on passe le cap, on est ébloui.


Sympa   14/20
par X_Shape104


 Moyenne 16.25/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 09 novembre 2003 à 13 h 00

Cet album noir d'aspect et de contenu est déroutant.....toujours fidéle à une savante alchimie mélangeant folk,éléctro et psyché,le groupe inquiéte toujours,car il est fréquent que le combo se mette sur une orbite tellement éloignée de la terre qu'elle en devient inatteignable par l'auditeur......qui finit par s'emmerder ou à passer la chanson.....
Ici le début de l'album rassure,les 3 premieres chansons sont sublimes."today",sombre et hypnotique et "oh my my" posent une ambiance noise mais plutot tranquille et "make up your mind" plus péchue,est tout simplement un véritable bijou.
Le groupe deverse sa musique toute crue,et c'est parfois difficile à avaler...
si "i hate christmas" est une expérimentation sympathique,"off my head" est plutot indigeste,trop barrée.."pink pink rain" ne sert à rien,on attend la suite,si elle daigne se montrer à la hauteur....Et dans la deuxieme partie de l'album,seule " everything is good" fortement blurienne,ressort franchement, le reste se laisse écouter mais ne surprend pas,n'emporte pas l'auditeur...
Reste donc un album longuet,au son trop neutre,et parfois trés chiant......
Ecoute aprés ecoute on en vient à l'apprecier un peu plus,car il est plutot homogéne et bien ficelé,difficile de suivre la demarche du groupe,mm si au final,4 ou 5 chansons se revelent étre exceptionnelles..du tout et du rien,du bon et du mauvais...
Le groupe a fait bien mieux(et bien pire) que ce [ For all the beautiful people ] qui n'est pas une preuve évidente de leur talent,qui n'est pas évident non plus.
Reste que "today","oh my my","make up your mind","blackmilk" et "everything is good" sont de trés belles chansons
Raaaaah putain 'mal au crane moi .....tiraillé entre ces 5 réussites et le reste de l'album,insipide...allez je tranche!
Pas mal   13/20



Posté le 09 novembre 2003 à 18 h 08

Quand Swell sort FATBP il a déjà ce qualificatif à la fois envié et maudit de groupe culte. Après trois albums de folk-rock-pop-noisy sombre et la perte de leur batteur fétiche et inimitable les deux Swell restant se lachent: apparition de samples et de claviers, Rob Ellis en remplaçant de luxe (rien que çà), lignes de basse superbes, mélodies envoutantes...un nouveau Swell est né, loin du carcan rock qui semblait leur etre déstiné à tout jamais. On est happé par leur climat oppressant et chaud (voire moite), leur son inimitable, puis on se laisse porter par une mélancolie bien particulière, à la fois lumineuse et poisseuse. Bon, ne lésinons pas, For All The Beautiful People est le chef d'oeuvre actuel de Swell. Mais attention, on ne sort pas indemne d'un tel album: la déprime de ces mecs colle à la peau...à écouter le soir avant de s'endormir, quoi.
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 18 mai 2010 à 04 h 28

Mon disque préféré de Swell - contrairement à beaucoup de fans qui le trouvent un peu bancal. Pour moi, il n'y a rien à jeter sur ce disque. Le groupe s'aventure ici dans de nouvelles directions tout en gardant son identité sonore et réussit des chansons assez surprenantes ("Everything Is Good", "Off In My Head", "Swill 9"...). L' humeur est plutôt sombre, comme toujours: on passe de la mélancolie au cynisme, de la colère à la nostalgie, du doute à la désillusion, mais ces sautes d'humeur sont judicieusement réparties et mine de rien l'ensemble est d'une grande cohésion. D'autre part le jeu de batterie de Rob Ellis est tout à fait en phase avec l'esprit de Swell, mettant en valeur les magnifiques lignes de basse de Monte Vallier. Cet album marque un certain changement et a peut-être déçu les espoirs du groupe en son temps, mais en ce qui me concerne c'est un chef-d'oeuvre au même titre que Too Many Days Without Thinking.
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
122 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :