Swell

Paris [Café De La Danse] - mardi 11 mai 2004

A priori, une double affiche franchement alléchante: Swell, et Encre en première partie ! J'attendais beaucoup de Encre dont on parle en termes dithyrambiques sur le site. Or j'ai découvert un groupe aux compositions franchement faiblardes, qui se détache très difficilement de ses influences majeures... Pour etre honnête, la déception a été de taille: aucune prestance scénique, un son médiocre. Bref, on se rend compte après un tel concert que, le post-rock, aussi minimaliste soit-il, est tout de meme un genre qui supporte mal la médiocrité. Et pour le clin d'oeil: Mono n'existerait certainement pas sans Mogwai, mais au moins ils ont des compos, eux ! Après, je n'ai pas écouté les albums de Encre, et ils sont peut-être brillants... Je ne dis pas cela innocemment: en effet, Swell aussi a été décevant. Bien sur, les chansons étaient de qualité, (on connait celle des galettes !) mais l'ensemble manquait tout de même sacrément de peps. Seul le deuxième guitariste semblait se faire vraiment plaisir: le batteur semblait vouloir en finir au plus vite (quel gâchis quand on connait son talent !), le bassiste était inexistant, et David Freel a multiplié les erreurs... On gardera tout de même en mémoire les deux rappels beaucoup plus réussis, faisant presque renaître la magie des albums. Allez, sans rancune... Swell restera un excellent groupe d'albums !


Correct   12/20
par Jekyll


 Moyenne 13.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 16 mai 2005 à 13 h 30

Encre, raté !

Swell, j'ai fait le voyage exprès de poitiers pour les voir, enfin !
Mon avis sera très proche de Vic : je fus quelque peu déçu, une fatigue se lisait sur leur visage, et pourtant, la magie des morceaux opère ...
David Freel se sera presque ridiculisé en se plantant au même endroit d'un morceau, peut-être... 5 fois ! Avant de comprendre qu'il faisait un mauvais accord. Il oublie aussi parfois les paroles, du jamais vu !

J'avoue que je suis souvent critique sur l'attitude du public. Et pourtant, cette fois, je crois que c'est lui qui a sauvé le concert. Il y avait un tel amour, un tel respect et surtout une telle attente, que le groupe, malgré ses erreurs, c'est fait rappeler chaudement.
Le rappel fut magnifique, comme s'ils avaient puisé le petit truc qu'ils leur manquaient dans ce public qui les aimaient tant ... Un chouette moment !!
Sympa   14/20





Recherche avancée
En ligne
102 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard