And Also The Trees

And Also The Trees

And Also The Trees

 Label :     Reflex 
 Sortie :    février 1984 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

And Also the Trees est fondé en 79 par les frères Simon & Justin jones, Steven Burrows et Nick Havas.
Alors retiré dans le Worcestershire, autrement dit la profonde campagne anglaise, le groupe s'échine a composer tant bien que mal et avec fort peu de moyens ses premières compositions.
Un travail toutefois dignement récompensé puisqu'ils se feront rapidement remarquer par The Cure qui apprécie leurs prestations scéniques théatrales et passionnées.
C'est effectivement en répondant à la requête de ce dernier, que le groupe envoit sa première démo et ait choisi pour faire la première partie des tournées de Faith et Pornography.
A noter que c'est également Lol Tolhurst (batteur des Cure de l'époque) qui produira le premier single du groupe, "Shantell" ainsi que leur premier album.
Sachant cela on comprend mieux pourquoi la batterie très tribale de "So This Is Silence" nous rappellait celle de certains morceaux de Pornography.
Cet album éponyme, à la pochette aussi belle qu'intrigante, avait certes de quoi dérouter, mais il ne laissait aucunement présager la longue carrière qui suivit.
Les titres sombres et écorchées qui le composent, empreintent au roman gothique comme à la peinture quelques gracieux apparats, et ne semble guère souffrir de ce que l'on y ait également déposé, comme un linceul d'onirisme noir teinté d'urbanité prosaïque.
Les époques se mélangent donc judicieusement mêlant modernité et inspirations antérieures.
De très belles compositions ornent cet ensemble assez homogène bien que l'on puisse toutefois relever quelques maladresses, comme la voix de Simon Jones qui n'a pas encore la profondeur et la justesse qu'elle gagnera avec l'expérience. Néanmoins l'émotivité de celle-ci est déjà très poignante et nous berce déjà de ses longs flots plaintifs ou rageurs.
En tout état de cause, ce premier opus deviendra vite une référence pour tous les amateurs du genre comme en témoigne encore aujourd'hui la reprise de certains titres en concert.
Si l'on rapproche souvent leur style - et telle le veut la période à laquelle ils débutèrent - de groupes comme Joy Division, Crime & The City Solution, The Chameleons, et inévitablement The Cure, ils n'en ont pas moins une intègre et forte personnalité, pour au gré des années, affirmer leur singularité hors des sentiers battus et des poncifs de genre, et faire de leur musique une pièce majeure de la musique anglaise, dans ce qu'elle a de plus sensible et de plus beau.


Excellent !   18/20
par Artemys


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
131 invités et 1 membre :
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?