Screaming Trees

Ocean Of Confusion : Songs Of Screaming Trees 1989 - 1996

Ocean Of Confusion : Songs Of Screaming Trees 1989 - 1996

 Label :     Epic 
 Sortie :    mardi 24 mai 2005 
 Format :  Compilation / CD   

Il y a déjà eu une compil' des Screaming Trees regroupant les meilleurs titres de leurs albums sortis chez SST.
Aujourd'hui, avec Ocean of Confusion, Mark Lanegan a trié dans les trois derniers albums des Trees (Uncle Anesthesia, Sweet Oblivion et Dust, tous les trois sortis sur une major : Epic) pour nous offrir son Best Of à lui, plus quelques inédits et raretés.

Chaque titre a été remasterisé pour l'occasion, et le découpage du disque se fait dans l'ordre chronologique.
On commence donc avec les titres datant de Uncle Anesthesia, "Alice Said" (avec Chris Cornell aux choeur) et "Disappearing", plus "Who Lies in Darkness" et "Ocean Of Confusion", des faces B présentes sur le EP Something about Today.
C'est ici que le remastering était le plus utile, car même si Uncle Anesthesia est sans conteste un des meilleurs albums des Trees, il souffre d'une production trop laborieuse et étouffée. Réécouter ces anciens titres avec un nouveau son est un bonheur !
Enfin on entend clairement les instruments, la voix de Lanegan est limpide, et est mise en avant comme il se doit. Titre incontournable : "Disappearing".
Ensuite arrivent les titres tirés de Sweet Oblivion, album phare dans la carrière du groupe, le plus vendu encore aujourd'hui, et celui qui les consacra groupe grunge (comme à peu près tous les groupes de Seattle de cette époque, quelle que soit leur musique). Là encore, excellent choix de la part de monsieur Lanegan. De "Shadow of Season" à "Dollar Bill" en passant par "Nearly Lost You", tous les singles y passent.
Il a également eu l'excellente idée d'inclure entre autres, la magnifique "More or Less" ainsi que la sublime "For Celebations Past". Toutes ces chansons qui nous accompagnent depuis des années, se parent alors ici d'une nouvelle texture grâce à ce remastering. Le résultat est franchement réussi, au point de souhaiter voir la réédition remasterisée de tous les albums pré-Dust.
Le disque se poursuit avec enfin les deux vraies chansons inédites, qui à elles seules justifient l'achat du disque. "Watchpocket Blues" est une merveilleuse baffe stoner blues littéralement habitée par la voix sans faille de Lanegan, et par la guitare assassine de Gary Lee Conner. Enregistrée en 1994, elle ne brille pas par son originalité, mais elle est d'une efficacité totale.
La suivante, "Paperback Bible", ressemble davantage à du Screaming Trees pur jus, et l'on se demande pourquoi elle a fini au fond des cartons à l'époque. Elle aussi est très efficace.
Le disque se termine avec les titres tirés de Dust, le meilleur album des Trees à mes yeux, et pour le coup le remastering se fait moins ressentir du fait que la production originale était, pour une fois, excellente. On regrettera seulement l'absence de la somptueuse "Gospel Plow".

Pour conclure, cette compil' est un moyen idéal de se faire une idée sur les Screaming Trees, bien que rien ne remplacera jamais un album [mode 'j'défonce des portes ouvertes' ON].
Elle est indispensable à tous ceux qui pensent que Lanegan n'est qu'un second couteau dans la galaxie des Queens Of The Stone Age. Ils se rendront compte ici de l'étendue de son répertoire, et de son évolution en tant qu'artiste.


Très bon   16/20
par Max


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
161 invités et 1 membre :
11novembre
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques